Permis de conduire : des moyens pour qu’il coûte moins cher aux jeunes

0
3715
Cropped Le Permis De Conduire Sera Plu Accessible Aux Jeunes Conducteurs

Permis de conduire : une réforme en trois points

Le permis de conduire représente souvent une dépense très importante pour de nombreux jeunes. Or, beaucoup en ont réellement besoin. Ce 22 juillet, le Gouvernement a mis en place une réforme destinée à leur permettre de d’obtenir ce examen plus facilement.

Une meilleure accessibilité

Dorénavant, un nouveau dispositif va aider les jeunes conducteurs à passer leur permis de conduire plus aisément. Cet aménagement a pour but d’écourter le délai de passage de cet examen et d’en réduire le coût. Précisément, il consiste en trois points. D’abord, permettre de le passer dès l’âge de 17 ans. Ensuite, encourager la conduite faite avec un simulateur. Enfin, favoriser les formations sur des voitures possédant des boîtes automatiques. Actuellement, le prix moyen d’un permis de conduire est d’environ 1.800 €. Cette réforme globale devrait faire baisser ce coût de 30 %. De plus, le délai d’attente pour passer cette épreuve devrait aussi se réduire.

Passer son permis de conduire dès 17 ans

Jusqu’à présent, les jeunes conducteurs qui avaient profité de la conduite accompagnée pouvaient passer leur permis dès l’âge de 17 ans et demi. Tout en devant attendre d’être majeurs pour pouvoir conduire seuls. Désormais, il sera possible de passer son permis dès l’âge de 17 ans. Toutefois, cet aménagement ne changera pas le fait qu’on devra toujours attendre la majorité pour pouvoir conduire seul. Comparés aux autres candidats, ceux qui ont bénéficié de la conduite accompagnée réussissent très souvent l’épreuve pratique du permis de conduire dès la première fois.

Des économies grâce au simulateur de conduite

Passer son permis de conduire va devenir plus simple.
Le Gouvernement veut faciliter l’accès des jeunes au permis de conduire.

Aujourd’hui, dans un forfait d’apprentissage du permis de conduire, le nombre d’heures passée sur un simulateur est en moyenne de cinq heures. Désormais, ce temps d’apprentissage spécifique sera doublé. En effet, cette pratique permet à l’apprenti conducteur de se familiariser sans stress à des situations particulières. Par exemple, la conduite dans des conditions difficiles, comme rouler sous la neige ou sous la pluie. Par ailleurs, cette conduite simulée coûte moins cher que la conduite en conditions réelles. Notamment, parce qu’elle ne consomme pas d’essence. Globalement, dans une formation prévue sur trente heures, dix heures passées sur un simulateur font économiser près de 150 € au stagiaire. Actuellement, près de 70 % des auto-écoles sont équipées de ce genre d’appareil. Pour encourager celles qui n’en ont pas encore à se moderniser, l’exécutif a prévu un système d’amortissement fiscal dédié.

Les avantages de la boîte automatique

L’exécutif veut aussi favoriser l’apprentissage de la conduite avec une boîte automatique. En effet, grâce à elle, le délai d’apprentissage peut se réduire de moitié. Ainsi, grâce à cet usage simplifié, la formation coûte évidemment moins chère. En moyenne, treize heures au lieu de vingt. De plus, si le jeune conducteur le souhaite, il peut demander une formation complémentaire de sept heures avec une boîte manuelle. A court terme, il faut savoir que les constructeurs ne commercialiseront plus que des véhicules ave boîtes automatiques. Par conséquent, les nouveaux conducteurs ainsi formés seront déjà en phase avec la future transition écologique. Pour l’instant, ce type de voitures ne compose environ que 30 % du parc automobile actuel.