Perspectives de l’hôtellerie : les prévisions pour la France

0
466
Quel Avenir Pour Lho Tellerie Franc Aise

Perspectives de l’hôtellerie : des défis à relever

Un palace a Cannes.
L’avenir de l’hôtellerie française est prometteur.

Les perspectives offertes à l’hôtellerie française viennent d’être résumées par une récente étude du cabinet Deloitte, portant sur l’ensemble de ce secteur en Europe. D’après son analyse, de nombreuses perspectives et opportunités restent possibles, mais des efforts devront être réalisés.

Un secteur à fort potentiel

Selon les prévisions du cabinet Deloitte, les fondamentaux de l’avenir du secteur hôtelier français restent bons. C’est ce qu’a déclaré Joanne Dreyfus, associée responsable Tourisme, Hôtellerie et Loisirs du cabinet. En effet, iI apparaît que le domaine du Voyage est amené à fortement se développer. Notamment grâce aux seniors, et aux habitudes des Millennials, ces consommateurs nés entre les années 1980 et 2000. La bonne nouvelle, c’est que ces perspectives positives provoquent un vif intérêt chez de nombreux investisseurs potentiels. Ces derniers sont des observateurs attentifs du domaine de l’hébergement.

Un marché français en hausse

Un palace parisien.
A Paris, l’hôtellerie de luxe rencontre une forte demande.

A l’image de la Grèce et de l’Espagne, le marché français du Voyage permet d’envisager une forte croissance. Contrairement à celui du Royaume-Uni, qui donne des signes d’essoufflement. Entre autre, à cause de la menace latente due au Brexit. A l’inverse, en France, l’arrivée des JO en 2024 constitue une belle opportunité pour l’hôtellerie hexagonale. D’ailleurs, pour les investisseurs interrogés, Paris représente la troisième ville la plus attractive, juste derrière Londres et Amsterdam, placée en tête du classement. De l’avis de Joanne Dreyfus, ni le mouvement des Gilets jaunes, ni les risques d’attentats ne devraient durablement écorner l’image de la destination France. Pour elle, l’Hexagone sait comment surmonter ce genre de crise. Par ailleurs, les investisseurs intéressés par le secteur de l’hôtellerie savent réfléchir sur le long terme. En clair, malgré certains points noirs, à leurs yeux Paris reste toujours Paris.

Anticiper de nouveaux risques

En revanche, même si l’attraction touristique exercée par la France reste forte, de nouveaux risques sont à surveiller. Notamment, celui du surtourisme. En effet, cette crainte est récemment apparue dans les 5 risques perçus comme les plus préoccupants. Ce nouveau danger a été évoqué par plus de 20 % des personnes interrogées. Comparativement, la menace terroriste n’a été citée que par 34 % des sondés. Les hôteliers français vont donc devoir réfléchir à la meilleure façon de contrer ce risque. A l’avenir, sans  réponse adaptée, celui-ci pourrait devenir problématique.