Perturbateurs endocriniens

0
1358
une cantine scolaire avec des enfants servis par une employée
La ville de Nantes confirme son engagement en faveur du bien-être de sa population.

Nantes bannit les plastiques de ses cantines

La ville de Nantes confirme son engagement en faveur du bien-être de sa population. Dès le mois de mai, elle va commencer à supprimer le plastique dans ses cantines scolaires.


Nantes et les espaces verts

Nantes est une commune de l’ouest de la France, chef-lieu de la Loire-Atlantique. En 2013, la Commission européenne lui a décerné le prix de la Capitale verte de l’Europe. En effet, la ville est engagée dans une politique de développement durable : elle a lancé une démarche d’Agenda 21 locale. Elle est membre du Comité 21. Nantes est une ville verte attentive au bien-être de sa population. Elle a la chance d’avoir un sixième de sa surface géré par le service municipal des espaces verts et environnement. En effet, la commune est très verte : plus de 215 hectares de parcs et jardins. On y trouve également de très nombreux jardins familiaux : 850 parcelles réparties sur 15 sites. Au total, en 2006, la ville comptait 5% de son territoire constitué d’espaces verts. Cette même année, on dénombrait 100 000 arbres sur toute la commune dont 20 000 d’alignement sur les voies publiques.

Nantes s’attaque au plastique

La ville de Nantes a décidé de s’attaquer aux barquettes de plastique utilisées dans les cantines scolaires. La municipalité et les collectifs de parents remettent en cause le plastique et ses perturbateurs endocriniens nocifs pour la santé. Le plastique et les substances chimiques qui le composent pourraient être responsables de graves pathologies touchant notamment les organes de la reproduction, pouvant ainsi altérer la fertilité des enfants.

Ainsi donc, dès février 2020, c’est de la vaisselle en verre qui remplacera  la vaisselle en plastique dans les 87 cantines de Nantes. Cette disparition va se faire en deux étapes. Un premier test sera mené dès le mois de mai dans une dizaine d’établissements avec de la vaisselle en verre et en inox. Enfants et adultes devront ensuite donner leur avis afin de faire un choix définitif. Enfin la seconde phase de cette expérimentation consistera à remplacer les barquettes où sont conditionnés et réchauffer les plats.

 Mobilisation citoyenne des parents

plateau repas avec du plastique facteur de perturbateurs endocriniens
La ville de Nantes a décidé de s’attaquer aux barquettes de plastique utilisées dans les cantines scolaires.

Plus de 3 300 parents d’élèves ont porté et soutenu cette décision prise sur le territoire de Nantes. La municipalité de Nantes a reçu une pétition réclamant la suppression du plastique mais également des menus plus respectueux pour l’environnement et moins de déchets dans les cantines . Il est vrai que l’on cuit les repas des enfants qui vont en crèche ou à l‘école, dans des poches en plastique.  On les réchauffe  ensuite et on les sert une fois encore, dans des plats en plastique. On sait aujourd’hui qu’il existe des risques qui existent liés aux perturbateurs endocriniens. C’est la raison qui a amené la ville de Nantes à prendre cette décision qui sera donc appliquée rapidement dans ses établissements scolaire et ce, comme l’exigera la loi avant 2025.