Petits enfants : de futures aides jusqu’à l’âge de deux ans

0
2914
Un Plan pour aider les petits enfants est en prépararation.
L'exécutif veut créer un Plan d'assistance destiné aux petits enfants.

Petits enfants : un Plan d’assistance en préparation

Les petits enfants symbolisent une période cruciale de la vie. La Finlande a baptisé cette étape, entre la naissance et l’âge de deux ans, le « Parcours des 1.000 jours ». Cette période est essentielle pour Aurélien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance. Cette préoccupation est aussi celle d’Emmanuel Macron.

Une étape de la vie déterminante

Pour le chef de l’Etat, la période vécue par la petits enfants révèle beaucoup d’inégalités sociales. D’ailleurs, il l’a rappelé lors du Grand Débat. Pour soutenir cette étape de la vie, déterminante, il veut prendre exemple sur un Programme d’aides adaptées, déjà appliqué en Finlande.

Des contrôles systématiques pour les petits enfants

Pour apporter une aide efficace aux petits enfants, le secrétaire d’Etat Adrien Taquet veut instaurer deux mesures. D’abord, une visite médicale de contrôle, obligatoire au quatrième mois de grossesse, pour toutes les futures mères. Ensuite, une visite à domicile systématique après l’accouchement. A cette occasion, la présence du père sera recommandée. Ces deux étapes garantiront un bon développement des petits enfants. Elles permettront aussi d’apprécier leur environnement familial. Les centres de Protection Maternelle et Infantile (PMI) seront privilégiés pour accomplir ce type de contrôles. Pour les assurer, les moyens donnés à ces centres pourraient être renforcés. Par ailleurs, des programmes spéciaux destinés aux parents seront lancés pour les sensibiliser au « Parcours des 1.000 jours ». Ces programmes veilleront particulièrement à soutenir les parents isolés.

Un chéquier spécial « services »

Un meilleur accueil dans les crèches est à l'étude.
Le Gouvernement veut qu’il y ait plus de places dans les crèches.

Les parents qui seront volontaires pour suivre le « Parcours des 1.000 jours » pourront bénéficier de services spécifiques aux petits enfants. Notamment, grâce à un chéquier comportant des bons pour payer des heures de baby-sitting. Ce chéquier pourrait aussi servir à régler des cours pour les bébés-nageurs. Ainsi, ces chèques feront partie du « Parcours des 1.000 jours ». Ils pourront être intégrés aux versements des allocations familiales.

Un meilleur accueil dans les crèches

Actuellement, le nombre des places disponibles dans les crèches, toujours insuffisant, reste un point noir en France. Adrien Taquet veut donc favoriser leur développement. Par ailleurs, ce chantier important doit aussi inclure une réflexion sur les modes de garde disponibles à ce jour. Le secrétaire d’Etat est très intéressé par le modèle, là encore finlandais, des crèches ouvertes 24 heures sur 24. Cependant, cette solution pose un problème de coût. Néanmoins, elle aurait l’avantage d’apporter une solution aux situations problématiques subies par les mères célibataires qui ont des petits enfants. A ce sujet, l’exécutif veut mettre en place un Plan d’actions.