Petits Fournisseurs d’Accès à Internet : des conditions de travail difficiles

0
506
Differentes Societes Permettent Dacceder A Internet

Petits Fournisseurs d’Accès à Internet : un rôle ingrat

Une souris d'ordinateur liée à un symbole arobase.
Une connexion Web est aussi possible grâce à des petits fournisseurs d’accès à Internet.

Les petits Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) doivent affronter une forte concurrence, dominée par quatre principaux opérateurs : Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free. Ce marché, très concurrentiel, vise à déployer la fibre optique sur l‘ensemble du territoire. Ces petits Fournisseurs constituent un écosystème moins connu, composé d’acteurs discrets, souvent associatifs. Ils essayent aussi d’accéder au marché du Très Haut Débit (THD), fixe et mobile. Cependant, leur visibilité est plus faible. Notamment parce qu’elle est plus locale que nationale.

Le baromètre FFT : une visibilité sur les petits Fournisseurs  d’Accès à Internet

La Fédération FDN souhaite montrer que ces petits opérateurs existent, grâce à son baromètre FTTH (les connexions établies jusqu’aux domiciles des usagers). Cet outil évalue, département par département, les conditions d’accès aux Réseaux d’Initiative Publique (RIP), concernant le déploiement de la fibre optique. De plus, ce baromètre révèle si les petits Fournisseurs d’Accès à Internet ont accès aux RIP facilement.

Le rôle des Réseaux d’Initiative Publique

Mains qui utilisent un clavier et une souris d'ordinateur.
L’accès à Internet dans les territoires est essentiel.

Généralement, les collectivités territoriales déploient un Réseau d’Initiative Publique en rassemblant des fonds publics. Ensuite, ce Réseau couvre une zone géographique précise. Souvent, le RIP apparaît en raison d’un manque d’intérêt des opérateurs privés, pour un territoire donné. Fréquemment, les zones sur lesquelles ils travaillent sont considérées comme peu denses. Elles sont donc moins rentables. Le baromètre FTTH, établi par la Fédération FDN, montre que les petits Fournisseurs d’Accès à Internet ont des difficultés à s’imposer sur le territoire. Ce, dans divers départements. 

Des notes sévères

Les notes attribuées par la Fédération FDN varient de A à Z, la plus sévère. On observe ainsi que la note A n’a jamais été donnée. En revanche, plusieurs B ont été accordés. Cela signifie qu’un seul point négatif a été identifié. Par ailleurs, différents C et D figurent sur le baromètre de la FDN. Ils indiquent une situation mitigée. Pour l’instant, les informations données concernent surtout la métropole. En effet, la France d’outre-mer reste encore peu étudiée. La Fédération FDN admet avoir utilisé dans son baromètre FTTH des critères subjectifs. D’ailleurs, elle les détaille sur son site. Cependant, comme elle regroupe de nombreux petits Fournisseurs d’Accès à Internet, elle estime que ses estimations sont réalistes. Par conséquent, elles témoignent d’une situation observée sur le terrain.

  • Nous vous invitons à lire également notre article sur la fibre optique facteur de développement du Très Haut Débit
  • Le Bulletin des Communes vous suggère également de consulter le site de la Fédération FDN, pour plus d’informations