Piétonnisation des voies sur berges : l’entêtement d’Anne Hidalgo

0
154
piétonnisation-voies-sur-berges

Piétonnisation : un nouvel arrêté sur les voies situées en bord de Seine.

Après l’annulation prononcée le 21 février par le tribunal administratif de Paris concernant la piétonnisation des voies sur berges en bord de Seine, Anne Hidalgo, maire de Paris, a réagi. Elle vient d’annoncer qu’elle a signé un nouvel arrêté « […] en tenant compte de ce qu’a dit le tribunal », toujours dans le but de réduire la pollution de l’air dans le centre de Paris.

piétonnisation-voies-sur-bergesLa maire de Paris a précisé que ce nouvel arrêté a été pris « […] en concertation avec l’État et le préfet de police pour pouvoir maintenir les berges piétonnes. » En février, pour étayer sa décision d’annulation, le tribunal administratif s’était appuyé sur des inexactitudes relevées dans l’étude d’impact jointe au premier arrêté municipal, et sur des références inappropriées à certains articles de codes. En réaction, bien qu’elle admette que les berges puissent un jour être rouvertes au trafic routier, Anne Hidalgo met aujourd’hui en avant un sondage, réalisé à sa demande, qui ferait apparaître que 66 % des Parisiens seraient favorables aux mesures qu’elle prend pour réduire la circulation automobile. Parmi les sondés, 55 % approuveraient sa décision de piétonniser les berges parisiennes.