Plan Handicap : favoriser l’autonomie des personnes handicapées

L'Ain se mobilise pour le handicap

L’Ain se mobilise avec le Plan Handicap

Le Plan Handicap décidé en juillet 2017 par le département de l’Ain s’étendra sur cinq  ans. Prévu jusqu’en 2022, il a pour but de mieux intégrer sur son territoire les personnes en situation de handicap. Pour cela, ce Plan s’appuie sur sept axes. Sur le terrain, ils sont définis pour favoriser une vie quotidienne plus inclusive des personnes concernées.

Plan Handicap : pour aider tout type de dépendance

Le plan Handicap englobe de nombreuses actions, menées à différents niveaux. Plus clairement, son rôle est de créer un dispositif de soutien général au handicap. Ainsi, dans le département, ce Plan s’étendra aux domaines de l’éducation, des loisirs, du sport et de la culture. De plus, il donnera aussi une grande place au soutien des familles des personnes handicapées. Enfin, une précision : ce Plan concerne tous les degrés de dépendance.

Une stratégie fondée sur sept axes

Les axes articulant ce Plan Handicap ont été définis ainsi :

Axe 1. Renforcer l’action de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), afin de développer une meilleure proximité.

Axe 2. Structurer le soutien à domicile.

Axe 3. Créer une offre plus large de logements, adaptés et inclusifs.

Axe 4. Offrir de nouvelles places aux adultes.

Axe 5. Soutenir les parents et accompagner les enfants.

Axe 6. Mieux accompagner l’autisme et les troubles DYS.

Axe 7. Soutenir et accompagner les aidants.

Le financement du Plan Handicap étendu sur 6 ans

Accueillir le handicap

Accueillir le handicap

Le Plan Handicap définit cinq principaux postes de dépenses:

1. Un redéploiement de crédits internes, dédiés à l’action sociale du département. Cette enveloppe est de plus de 1 million d’euros.

2. Des dépenses de fonctionnement général, d’un montant total de 19 millions et demi d’euros. Soit sur 6 ans, une moyenne de 5,3 millions par an.

3. Des dépenses de fonctionnement, compensées par des recettes extérieures. Leur estimation : 365.000 euros.

4. Des dépenses attribuées au secteur du logement, pour un montant de 500.000 euros.

5. Un budget est aussi prévu pour soutenir une unité d’hébergement temporaire. Ce poste bénéficiera de 1,5 million d’euros.

Ainsi, l’enveloppe totale attribuée au Plan Handicap est de 51 millions d’euros.