Plan Mercredi : pour des loisirs éducatifs attirants et variés

0
205
plan-mercredi-loisirs éducatifs

Plan Mercredi : plus d’activités extra-scolaires.

Plan Mercredi : plus d'activités extra-scolaires.
Plan Mercredi : plus d’activités extra-scolaires.

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, souhaite faciliter avec le Plan Mercredi la pratique de loisirs véritablement attrayants pour les enfants scolarisés. Ces activités seront organisées pour eux tous les mercredis, en dehors des périodes habituelles de vacances.

Un dispositif d’appui

Lors d’un récent déplacement qu’il a effectué à Courcouronnes, dans l’Essonne, Jean-Michel Blanquer, entouré du ministre de la Culture Françoise Nyssen et de la ministre des Sports Laura Flessel, a présenté son « Plan Mercredi », qu’il a décrit comme « un dispositif d’appui de l’État aux communes ». Son objectif est de proposer prochainement aux jeunes élèves, qui restent souvent désoeuvrés chez eux les mercredis, des activités péri-éducatives variées et de bonne qualité. Jean-Michel Blanquer a en effet regretté que trop d’enfants se retrouvent fréquemment sans but précis à la maison, ce qui les pousse à ne rien faire d’enrichissant durant leur temps libre.

Un remède contre l’inactivité

Pour lutter contre cette inactivité forcée et ce manque de programme défini, le ministre de l’Éducation nationale veut créer une offre périculturelle plus structurée, qui permettra aux jeunes élèves, scolarisés entre la maternelle et le CM2, de pratiquer différents sports et des activités liées à une meilleure connaissance de la nature. Ainsi, le Plan Mercredi dont il fait actuellement la promotion pourrait être mis en place dès la rentrée prochaine. Il sera alors proposé aux communes qui souhaitent y participer. Cette proposition intervient au moment même où de nombreuses écoles envisagent d’instaurer un planning basé sur une semaine scolaire de quatre jours.

Un financement possible

Pour financer ce Plan, prévu pour être accessible sur tout le territoire et qui devrait bénéficier d’un label, le ministre de l’Éducation envisage de rehausser la contribution apportée par la Caisse des Allocations Familiales (CAF). Celle-ci est aujourd’hui de 54 centimes. Jean-Michel Blanquer propose de la faire passer à un euro de l’heure par enfant. Les communes qui souhaiteront adhérer à ce Plan Mercredi, aidées par l’État, devront juste respecter une charte de qualité. Celle-ci impliquera de veiller à « […] la complémentarité éducative des temps périscolaires du mercredi avec les temps familiaux et scolaires ». Ce programme d’activités s’adressera à tous les enfants, y compris à ceux qui sont en situation de handicap.

Une ouverture culturelle et sportive

Pour étayer sa proposition, Jean-Michel Blanquer a demandé que tous les services de l’État se mettent au service des collectivités. Il espère que son programme parviendra à convaincre la plupart des associations sportives et une grande partie des établissements à vocation culturelle, tels que les musées, les bibliothèques et les conservatoires. Le ministre compte aussi sur l’adhésion des fédérations d’éducation populaire et des parcs naturels, afin que les enfants puissent profiter d’une offre la plus variée possible. Les activités proposées pourront alors être aussi attrayantes dans les domaines sportifs que culturels, et pourront s’étendre aux secteurs artistiques, environnementaux ou civiques.


Le Bulletin des Communes suggère aussi :