Eoliennes : monuments historiques et développement de la filière

0
188

Les députés viennent de supprimer une mesure sur l’éolien qui aurait pu freiner considérablement le développement de la filière.

En effet, dans le cadre du projet de loi « Liberté de création, architecture et patrimoine », le Sénat avait rendu obligatoire l’avis conforme des Architectes des bâtiments de France pour toute éolienne située dans un rayon de « co-visibilité » de 10 kilomètres d’un monument historique. Les députés ont supprimé cette mesure qui revenait à accorder aux architectes des bâtiments de France  un droit de véto sur la plupart des projets. Cette mesure contraignante pour la filière et pour les territoires aurait pu avoir des conséquences désastreuses pour une filière qui qui peine à se développer. Elle n’est qu’assouplie puis-qu’avant de déposer une demande d’autorisation, un porteur de projet doit échanger longuement avec les Architectes des bâtiments de France ; une procédure jugée suffisante par la profession.