Handicap mental et petite enfance : des structures adaptées à chaque cas

0
603
petite enfance-handicap

Plusieurs choix possibles.

Différents types d’établissements médico-sociaux, adaptés à divers cas, ont pour fonction d’accueillir les enfants en bas âge en situation de handicap mental.

petite enfance-handicapCes structures spécialisées sont principalement classées en trois catégories : les Instituts Médico-Éducatifs (IME), qui accueillent les enfants porteurs de déficiences mentales, les Instituts Thérapeutiques, Éducatifs et Pédagogiques (ITEP), destinés aux enfants présentant des troubles du comportement, et les établissements pour les enfants polyhandicapés, qui s’occupent d’enfants atteints à la fois de handicaps mentaux et moteurs.

L’orientation et l’admission dans ces établissements sont soumises à la décision préalablement prise par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). Une fois admis, ces enfants bénéficient d’une prise en charge assumée par la Sécurité Sociale. Dans le cas d’un placement en Institut Médico-Éducatif, il peut avoir lieu, après agrément, dès l’âge de 3 ans, mais plus couramment à partir de 6 ans. En fonction de chaque situation, il est possible de planifier l’accueil d’un enfant à la fois à l’école, à temps partiel, et dans un Institut Médico-Éducatif.

Le choix de la structure la mieux adaptée pour accueillir un enfant en situation de handicap mental dépend de son âge et de ses capacités. Une solution d’accompagnement qui combine une structure classique (crèche, garderie) avec un établissement ou un service médico-social est souvent possible. Il est donc important, avant de faire son choix, de bien se renseigner sur les offres disponibles, et d’avoir recours à une assistance spécialisée, précisément adaptée au cas spécifique de l’enfant.