Ponts dangereux : un bilan franchement préoccupant

0
3261
Cropped De Tre S Nombreux Ponts Pre Sentent De Se Rieux Risques Pour La Se Curite Sur Le Territoire

Ponts dangereux : un Plan de rénovation à déclencher d’urgence

Les ponts dangereux sont une réalité qui ne concerne pas que l’Italie. Malheureusement, la récente catastrophe survenue le 14 août dernier à Gênes pourrait aussi survenir sur notre territoire. Des sénateurs ont sérieusement étudié ce risque en France. Or, ils le considèrent comme réel.

Un nombre de ponts dangereux qui reste approximatif

Avant d’estimer la fréquence des ponts dangereux en France, le premier constat négatif de ce dossier porte sur leur nombre exact. En effet, à ce jour, il est impossible de le connaître avec précision. De fait, certaine communes interrogées n’ont pas su répondre à la question, pourtant simple, du nombre de ponts qu’elles accueillent. Néanmoins, à ce jour, ces ouvrages sont estimés entre 200.000 et 250.000 sur l’ensemble du territoire. En moyenne, leur fréquence est d’environ tous les cinq kilomètres, pour un million de kilomètres de routes. Cette évaluation provient du Syndicat des Entrepreneurs Spécialistes de Travaux de Réparation et Renforcement de Structures.

Environ 10 % de ponts problématiques

L’étude que les sénateurs ont effectué sur l’état actuel des ponts français a fait ressortir des chiffres alarmants. En effet, leur conclusion est qu’au minimum « […] 25.000 ponts sont en mauvais état structurel et posent des problèmes de sécurité et de disponibilité pour les usagers. » Par conséquent, cela représente au moins 10 % d’ouvrages qui présentent aujourd’hui des risques quand on circule dessus. Hervé Maurey, président de la Mission d’information portant sur l’évaluation de la santé de ces ponts n’a pas hésité à déclarer : « C’est un chiffre surprenant et tout à fait inquiétant. » Pour exemple, dans la seule région d’Ile-de-France, en 2016, on comptabilisait environ 1.246 ponts. Or, si 46 d’entre eux affichaient un bon état général apparent, 5 étaient déjà jugés comme ayant une structure globale « gravement altérée ».

Un Plan général de restauration

La rénovation de milliers de ponts est devenue impérative en France.
Des sénateurs ont demandé au Gouvernement un “Plan Marshall” pour restaurer des milliers de ponts.

Suite à leur constat de détériorations alarmantes, les sénateurs qui ont étudié ce dossier demandent maintenant à l’Etat une réaction rapide. Concrètement, ils réclament que l’équivalent d’un « Plan Marshall » soit déclenché. Ce, le plus tôt possible. Financièrement, ils estiment que, vu l’ampleur des travaux à prévoir, l’Etat devrait consacrer 120 millions d’euros par an à ces ouvrages d’art. De fait, leur entretien a été trop sous-estimé durant les années précédentes. Ainsi, pour revenir à une situation rassurante pour les usagers, il faudrait désormais tripler les budgets accordés à l’entretien des ponts fragilisés. Sans une telle mesure, les sénateurs qui ont travaillé sur ce dossier estiment qu’un réel danger de rupture existe.

Créer un fonds d’aides aux collectivités locales

Pour mettre en place une politique de restauration véritablement efficace, ces sénateurs préconisent de créer un fonds destiné à aider directement les collectivités locales. D’après leurs calculs, ce fonds devrait recevoir 130 millions d’euros par an pendant dix ans. Soit un total de 1,3 milliard d’euros. En effet, l’étude réalisée a mis en avant le rôle clé que les collectivités vont devoir remplir. En l’état, la majorité des 170.000 ouvrages concernés se trouvent sur des routes départementales ou en zone rurale. De ce fait, la rénovation des ponts défectueux devra être gérée directement par les différentes DDE, qui s’occupent de l’Equipement.