Un fort pourcentage de radars automatiques mis hors d’usage

0
1370
Un Radar Automatique Neutralise
Un radar automatique neutralisé.

Un fort pourcentage de radars automatiques neutralisés : un coût exorbitant

Un fort pourcentage de radars automatiques neutralisés saute aujourd’hui aux yeux des automobilistes, le long de beaucoup de routes. Recouverts de peinture, de mousse, ou incendiés, ces radars sont en piteux état. On peut les voir, hors d’usage, dans de très nombreux départements. En effet, tous les territoires français sont concernés.

Pas d’estimation précise

Pour l’instant, la Sécurité routière et la préfecture de police se refusent à commenter ces dégradations. Elles ne veulent pas non plus donner de chiffres précis au sujet des radars qui fonctionnent encore. Cela risquerait de provoquer de nouveaux actes de vandalisme. Ce qui est sûr, c’est que le prix des réparations sera très élevé. En effet, la vague d’attaques qui s’est déclenchée sur ces dispositifs automatiques, en fin d’année, s’est étendue à toute la France.

Les contrôles actuels

En réaction, dès la fin de l’année dernière, les forces de l’ordre ont déclaré que les contrôles de vitesse n’allaient pas s’interrompre pour autant. Pour les maintenir, des voitures de police banalisées, équipées de radars embarqués, multiplient actuellement les contrôles sur les routes.

Des coûts très élevés

On sait déjà que le prix des réparations sera considérable. Il dépendra du type d’équipement endommagé et du degré des dégradations infligées. En moyenne, le vandalisme « léger », qui va du simple graffiti à la vitre cassée, coûtera 500 €. Ce type de réparation nécessite environ une semaine de délai. Dans les cas plus lourds, comme celui des radars incendiés, l’intervention peut durer jusqu’à un mois. Pour les classiques bornes grises fixes, au bord des routes, les travaux peuvent coûter entre 60.000 et 80.000 €. La moitié de ces frais représente juste le prix de la cabine. Pour un radar autonome, installé dans les zones en chantier, il faut compter 75.000 €. Enfin, pour les radars dédiés aux moyennes vitesses, le tarif des réparations peut monter jusqu’à 120.000 €, voire 200.000 €.

Recette globale des amendes en 2017

Un radar incendié au bord d'une route.
Un exemple de radar incendié.

Selon un rapport officiel, datant d’octobre 2018, les contrôles automatiques effectués avec les radars ont rapporté plus d’un milliard d’euros en 2017. Sur cette somme, 8,8 % ont été affectés au désendettement de l’Etat. Avec les recettes restantes, trois bénéficiaires ont été désignés : l’Agence de Financement des Infrastructures de Transports de France (AFITF), les collectivités territoriales, et la Délégation à la Sécurité Routière (DSR). Ainsi, ces trois institutions ont respectivement reçu 405,5 millions d’euros, 270 millions et 249 millions.

Quel financement ?

Les sommes nécessaires aux réparations des radars automatiques seront prélevées sur le montant reversé à la Délégation à la Sécurité Routière (249 millions). Certaines estimations évaluent à plus de 35 % le nombre des radars mis hors service sur le territoire. Actuellement, leur parc entier est constitué de 3.700 radars. Par conséquent, le budget des réparations sera sans doute exorbitant.