Présidentielle 2017 : la maire de Montceau-les-Mines donne son parrainage à… Alain Juppé

0
112

Elle suit en ce sens une première initiative. Elle venait d’un sénateur de l’Hérault dans le cadre de la Présidentielle 2017.

Marie-Claude Jarrot, la maire LR de Montceau-les-Mines n’entend pas pour autant prendre parti contre la candidature de François Fillon.
Mais elle ne veut pas fermer la porte à un éventuel successeur.
“Ce serait trop bête qu’Alain Juppé n’y aille pas pour une histoire de signature”, précise l’élue.
Les candidats ont jusqu’au 17 mars pour recueillir les 500 précieux parrainages d’élus indispensables pour valider leur candidature.

Le système a été mis en place en 1958. D’abord fixé à 50 membres du collège électoral. Il a ensuite été fixé à 100 signatures à l’introduction du suffrage universel en 1965. Et c’est en 1976 que la barre des 500 élus a été définie. Il avait pour but d’éliminer les candidatures “fantaisistes”. Il devait aussi écarter des candidats pour qui l’élection n’était qu’une tribune pour se faire entendre.

Il est fréquemment critiqué. Beaucoup voudraient voir relever le plafond du nombre de votes nécessaires.
D’autres proposent de substituer aux 500 signatures un collège de 100 000 élus, “grands électeurs” qui auraient seuls le pouvoir de valider les candidatures.
Qui parraine qui ? Le site internet du Conseil constitutionnel dit tout !
https://presidentielle2017.conseil-constitutionnel.fr/