Les promesses de la 5G : lesquelles seront tenues ?

0
891
La révolution prochaine de la 5G est en marche.
La 5G va bientôt bouleverser les transmissions mobiles.

Les promesses de la 5G : de nouvelles possibilités étourdissantes

Les promesses de la 5G sont multiples. A terme, cette technologie très attendue devrait décupler les débits numériques. Par conséquent, elle devrait améliorer la réception des téléphones portables, l’accès à Internet, et le fonctionnement des objets connectés. Mais qu’en est-il vraiment ?

Des performances incomparables

En fournissant un temps de transmission des données quasi instantané, la 5G doit faire passer la latence actuelle de 40 millisecondes à une seule. Cette vitesse spectaculaire devrait être accessible dès 2022. Néanmoins, avant de devenir la nouvelle norme, cette technologie sera contrainte de s’appuyer sur les infrastructures déjà mises en place pour la 4G. Ainsi, dans un premier temps, la 5G ressemblera à de la 4G améliorée. Par la suite, elle pourra compter sur sa propre structure autonome. Notamment, grâce à de nouvelles antennes dédiées. Cependant, les usagers devront attendre au moins trois ans avant de profiter d’un tel réseau. Le débit auquel ils auront accès sera alors mille fois plus rapide que celui des réseaux mobiles en 2010.

 Quelles applications ?

De nombreux secteurs vont bénéficier de la vitesse accrue de la 5G.
Bientôt, la 5G va donner accès à de nouvelles applications étonnantes.

Grâce à la 5G, accéder aux données stockées dans le Cloud va devenir particulièrement fluide. Au niveau des loisirs, cela modifiera aussi beaucoup les temps d’attente des usagers. Ainsi, un film en haute définition pourra être téléchargé au moins six fois plus vite. Pour les amateurs de jeux vidéo en ligne, cette accélération devrait aussi être très agréable. Sur le plan professionnel, des améliorations très utiles sont également attendues. Notamment en médecine. Dernièrement, une opérations chirurgicale, visionnée à distance via la 5G, a montré tout l’intérêt de cette transmission. Sa rapidité et sa précision ouvrent la porte à de nouvelles applications. Ainsi, par la suite, la 5G pourra sans doute servir à piloter à distance des accessoires chirurgicaux, des engins de chantier et des robots.

La compétitivité française

D’ici 2025, on estime que le nombre de connexions mobiles passant par la 5G devrait être de 1,4 milliard. Cette projection a été avancée par la GSMA, l’Association mondiale des opérateurs et constructeurs de mobiles. Cette même association prévoit que les États-Unis et la Chine seront bientôt en tête de la course mondiale à la 5G. En effet, l’Europe semble être moins rapide. Face aux Etats-Unis, qui devrait monopoliser la moitié des connexions mobiles, et la Chine 30 %, l’UE ne représentera que 15 % de ce marché. Actuellement, en France, l’attribution définitive des fréquences propres à la 5G n’a pas vraiment commencé. Sur ce point, la secrétaire d’État Agnès Pannier-Runacher a expliqué que les opérateurs mobiles seront fixés cette année. On pourra alors commencer à voir si les promesses de la 5G sont tenues.