Prothèses auditives : une réforme pour les rendre accessibles

0
3167
Les appareils auditifs ont commencé à être mieux remboursés.
Le remboursement des prothèses auditives les rend plus accessibles.

Prothèses auditives : des appareils parfois hors de portée

Les prothèses auditives coûtent cher. Leur prix est donc dissuasif pour beaucoup de citoyens. Il rebute de nombreuses personnes qui pourtant en ont besoin. Face à ce constat, Emmanuel Macron a promis durant sa campagne de réduire les tarifs de ces appareils de santé. Déjà, la Sécurité sociale a commencé à mieux les rembourser.

Le dispositif « 100 % Santé »

Pendant sa campagne présidentielle, le chef de l’Etat a promis que d’ici la fin de son quinquennat le remboursement des prothèses auditives serait quasiment total. Cela, grâce à un nouveau dispositif, baptisé « 100 % Santé ». A terme, il doit instaurer pour les assurés sociaux un « reste à charge zéro ». Ainsi, les patients n’auront plus rien à payer quand ils s’appareilleront. Cette prise en charge doit aussi s’appliquer aux lunettes et aux prothèses dentaires. En définitive, cette avancée sociale permettra aux assurés les plus démunis d’accéder à des appareils globalement coûteux. Les personnes concernées pourront alors à nouveau mener une vie normale. En effet, la perte d’audition conduit souvent à l’isolement et entraîne parfois d’autres pathologies. Par conséquent, un réel besoin de santé doit être amélioré. De plus, l’accès généralisé aux prothèses auditives fera baisser des dépenses causées par d’autres troubles.

Une première étape pour les prothèses auditives

Beaucoup de Français entendent mal, sans avoir accès à des prothèses auditives.
Actuellement, le prix des prothèses auditives restent trop cher pour beaucoup de Français.

Avec la mise en place de la réforme « reste à charge zéro », le coût des prothèses auditives a baissé dès cette année d’environ 200 euros par oreille. Par la suite, le « reste à charge » devrait progressivement diminuer, pendant les trois années suivantes. Actuellement, sur les 6 millions de Français qui entendent mal, seulement un quart est appareillé avec des prothèses auditives. Cet écart est très souvent causé par une barrière financière. Elle s’explique par le fait que le prix moyen d’une prothèse auditive est d’environ 1. 500 € par oreille. Soit une dépense d’au moins 3.000 €, lorsqu’une personne a besoin d’un équipement complet. Grâce à une meilleure prise en charge des prothèses auditives depuis le 1er janvier 2019, beaucoup plus de patients ont accès à ces appareils. La réforme « 100 % Santé » doit faciliter l’accès aux soins auditifs, optiques et dentaires. Elle doit se poursuivre jusqu’en 2021.

De prochaines hausses des remboursements

En 2020, la prise en charge pour chaque prothèse auditive sera de 250 €. L’année suivante, elle doit aboutir au remboursement intégral des appareils labellisés « 100 % Santé ». De plus, dès 2019, les assurés sociaux qui bénéficient de la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) n’ont plus de frais à avancer. De fait, leurs prothèses auditives sont totalement prises en charge via le tiers payant. Enfin, un assuré social peut choisir des prothèses auditives dont la qualité technique est supérieure à celles qui sont labellisées « 100 % Santé ». Dans ce cas, le montant du « reste à charge » peut être couvert par sa mutuelle. Actuellement, le plafond de remboursement par prothèse auditive est fixé à 1.700 € (Assurance Maladie plus mutuelle complémentaire).