Des radiateurs-ordinateurs : un essai pour se chauffer autrement

0
1264
Une tentative innovante pour se chauffer autrement à Bordeaux, avec des radiateurs-ordinateurs.
Une tentative innovante pour se chauffer autrement à Bordeaux.

Des radiateurs-ordinateurs : chauffer des logements avec des processeurs

Des radiateurs-ordinateurs numériques, installés à Bordeaux, vont permettre une expérience inédite. Dans un bâtiment du Grand Parc, ils vont chauffer la Maison du Département. Ce système s’étendra aussi à des logements sociaux. La chaleur sera fournie gratuitement par la chaleur interne des appareils.

Une technologie de récupération de chaleur

La banque BNP Paribas finance cette expérience, réellement innovante. Le groupe a confié cette réalisation à la startup Qarnot Computing. Celle-ci est spécialiste des radiateurs-ordinateurs numériques. Cette société parisienne a déjà installé un millier d’appareils de ce type en France. Elle a conçu des processeurs particuliers, mis à l’intérieur de ses radiateurs. Ces derniers sont dotés d’un système de récupération de chaleur. Chauffer ainsi gratuitement un bâtiment neuf sera une première en France. Cette Maison du Département accueillera près d’une cinquantaine de logements sociaux. Le dispositif prévu réutilisera l’énergie fournie par les radiateurs-ordinateurs installés. Au total, 346 de ces radiateurs seront mis en service dans cette résidence. En plus de logements sociaux, ce bâtiment test comportera des bureaux et un pôle de solidarité.

Pas de perte d’énergie

Un radiateur
Un radiateur-ordinateur.

Ce projet associe le département bordelais, le bailleur Gironde Habitat et la startup Qarnot Computing. Le concept des radiateurs-ordinateurs développé par cette startup est très original. Il remplace d’imposants systèmes de climatisation extérieure, destinés à refroidir de gros centres de données. Qarnot Computing a conçu une approche radicalement opposée. Celle-ci est basée sur des data centers très réduits, mis à l’intérieur de ses radiateurs. Ce procédé récupère la chaleur créée par les microprocesseurs et les cartes mères internes. Ainsi, elle ne se dissipe pas.

Un investissement durable

Le coût de ce projet est estimé environ à 2.700 € par radiateur. Certes, ce prix est très supérieur à celui d’un radiateur classique. Cependant, il doit s’amortir dans un délai de 7 à 8 ans. En effet, après leur installation, ces appareils n’engendrent aucun frais d’exploitation. Durant toute l’expérience, Qarnot Computing s’est engagée à entretenir et à remplacer tout appareil qui serait hors-service. Les habitants de ces futurs locaux devraient apprécier cette gratuité. De plus, ils bénéficieront dans leurs logements d’une très bonne qualité de l’air.