Réaménagement de la Gare du Nord : un chantier controversé

0
2800
Cropped Le Re Ame Nagement De La Gare Du Nord Suscite Une Pole Mique

Réaménagement de la Gare du Nord : des contradicteurs le critiquent sévèrement

Le projet de réaménagement de la Gare du Nord ne fait pas que des heureux. Ainsi, il a déclenché une forte polémique, nourrie par un collectif d’architectes et d’urbanistes. Globalement, ils lui reprochent d’être inesthétique, trop centré sur l’aspect commercial, et finalement moins pratique pour les voyageurs.

Un nouveau temple de la consommation ?

L’extension et la rénovation de la Gare du Nord ont nécessité un budget de 600 millions d’euros. Celui-ci est financé par la société CEETRUS, la foncière du groupe Auchan. Elle travaille en partenariat avec la branche SNCF Gares et Connexions. L’agence Valode & Pistre, lauréate du concours préalablement ouvert, gère la réalisation du réaménagement de la Gare du Nord. Une fois achevé, ce projet devrait accueillir 900.000 voyageurs par jour en 2030. En comparaison, en 2001, la fréquentation de la gare n’était que de 500.000 usagers.

Créer un lieu de vie

Ce projet a pour but de rendre ce lieu plus attractif et plus vivant. D’ailleurs, d’après un récent sondage Odoxa, 90 % des voyageurs sondés approuvent ce projet de rénovation. Or, certains spécialistes le jugent absurde, voire indécent. Ils lui reprochent d’accorder une part trop importante à de futurs commerces. Pour se défendre, les responsables des travaux expliquent que les boutiques de la Gare du Nord sont aujourd’hui nettement moins nombreuses que celles de la Gare Saint-Lazare, d’Austerlitz ou à Montparnasse.

Une fluidité optimisée

Des opposants au réaménagement de la Gare du Nord lui reprochent une orientation trop commerciale.
Les détracteurs de ce projet ambitieux critiquent son approche trop commerciale.

Avec ce projet, la SNCF tient à ce que l’extension de son offre commerciale ne cause pas d’engorgements dans la circulation de la gare. D’autant plus qu’après ce réaménagement de la Gare du Nord, l’augmentation du trafic sera très importante. En effet, cette modernisation entraînera beaucoup plus de départs et d’arrivées. Or, cette réorganisation ne doit pas provoquer de complications pour les usagers. Ainsi, l’accès entre le parvis et la gare des bus deviendra plus facile. Notamment, par des ascenseurs et des escalators qui seront plus nombreux et mieux organisés. Ce, afin de faciliter les échanges entre la gare souterraine, qui accueille trois lignes de RER et trois lignes de métro, et la gare en surface. Permettre des liaisons fluides pour les voyageurs représente l’un des grands enjeux de ce réaménagement.

L’échéance des Jeux olympiques de 2024

La fin du réaménagement de la Gare du Nord devrait coïncider avec le lancement des JO. La programmation des travaux prévus, très complexes, tient compte de cette échéance. Cependant, cette refonte de l’édifice doit préserver le trafic habituel des trains et les besoins actuels des voyageurs. En effet, aucune perturbation ne doit les gêner. Ces précautions influent forcément sur la vitesse du chantier. Mais malgré ces contraintes importantes, la réalisation devrait tenir les délais planifiés.