Réaménagement : un nouveau site pour accéder à la Tour Eiffel

0
2756
Les abords de la Tour Eiffel vont considérablement évoluer.
Un vaste chantier parisien va modifier l'accès et le point de vue sur la Tour Eiffel.

« One »: un projet qui donne la priorité aux piétons

A Paris, un réaménagement d’envergure permettra bientôt d’aller à pied du Trocadéro à la Tour Eiffel. Il devrait être achevé d’ici 2024. Baptisé « One », ce vaste chantier vient d’être annoncé mardi dernier par Anne Hidalgo. Très végétale, et donc particulièrement « verte », cette création de nouveaux jardins permettra d’accéder différemment à la Dame de fer.

One“, un projet d’origine américaine

Un appel d’offre international a précédé cet important réaménagement. Celui-ci a été proposé l’année dernière. Finalement, la Capitale a choisi la proposition de l’architecte paysagiste américaine Kathryn Gustafson, baptisée « One ». Cette réalisation verra le jour avant le déroulement des Jeux olympiques, en 2024. Elle modifiera en profondeur la circulation en bord de Seine. Résolument en faveur des piétons, ce réagencement empêchera bientôt tout trafic automobile sur le pont d’Iéna. Ainsi, les voitures ne pourront plus y rouler. En revanche, on y trouvera un accès aux transports en commun et d’autres moyens de locomotion, plus « doux ». La maire de Paris, ravie, très positive, a fait preuve d’un certain lyrisme lors de sa présentation du projet. Notamment, en affirmant : « On va avoir un jardin extraordinaire, pour réentendre le chant des oiseaux. »

Un chantier complémentaire

Un nouvel espace vert piétonnisé pour accéder à la Dame de fer.
Les abords de la Dame de fer vont beaucoup changer.

Autre changement, sur le quai Branly, le nombre de voies passera de quatre à deux. Par ailleurs, on ne pourra y rouler qu’à 20 km/h. De plus, les piétons y seront prioritaires. Enfin, à la fin des JO, un second chantier s’ouvrira sur le Champ de Mars. Il devrait s’étendre de la place Jacques Rueff à l’Ecole Militaire. Pour Anne Hidalgo, cette extension piétonne devrait favoriser à Paris « […] un espace de promenade, de déambulation, de respiration. » Le but final étant de mettre la Tour Eiffel au centre de cet important réaménagement. Ainsi, elle sera plus à son avantage. Aussi bien aux yeux des Parisiens que pour les touristes. Jean-Louis Missika, adjoint à la Mairie de Paris, chargé de l’urbanisme, a renforcé les propos d’Anne Hidalgo. Il a expliqué que ce site accueillait jusqu’à présent « […] trop de voitures, du tourisme de masse, trop d’autocars. » Reste maintenant à convaincre les automobilistes, très inquiets.

Biodiversité, qualité de l’air et promenades

La fin de ce futur réaménagement des abords du monument le plus célèbre de France devrait s’effectuer en 2023. Après une pause obligatoire, pour cause de Jeux olympiques. Au total, ce chantier s’étendra sur 54 hectares. Ce bouleversement complet devrait coûter 72 millions d’euros. Actuellement, chaque année, sept millions de personnes viennent visiter la Tour Eiffel. Il faut ajouter à ce chiffre plus de 20 millions de personnes, qui viennent voir ce monument emblématique sans y monter.