Recharge par induction : pratique, mais elle endommage les smartphones

0
3644
Cropped La Recharge Par Induction Use Pre Mature Ment Les Baterries Des Portables Echarge

Recharge par induction : sans câble mais très usante

Indéniablement, la recharge par induction d’un smartphone récent offre un avantage certain. Celui de se passer de câble. De cette manière, on n’a plus besoin de se déplacer avec cet accessoire peu attractif, si facile à oublier. Cependant, cette technologie séduisante cache un piège.

Une innovation qui écourte la vie des batteries

Désormais, de nombreux modèles de téléphone offrent cette fonction innovante de la recharge par induction. Pour l’utiliser, rien de plus simple. Il suffit de poser son smartphone sur une base, elle-même dotée d’une bobine de cuivre. Ainsi, celle-ci produit un champ magnétique. Ensuite, ce champ permet de recharger sa batterie, sans utiliser le moindre câble dédié à cette fonction. C’est le principe de la recharge par induction. Tout serait parfait si cette technologie ne produisait par une surchauffe, malheureusement préjudiciable aux batteries utilisées. Car au final, l’induction écourte nettement la vie de ces batteries.

Un défaut indétectable

Il faut se méfier de la recharge par induction des téléphones portables.
Recharger son smartphone grâce à la technologie de l’induction écourte la vie des batteries.

Ce défaut a récemment été mis en avant par des chercheurs de l’Université de Warwick, au Royaume-Uni. En effet, leurs tests ont prouvé que cette solution, même si elle est très pratique, produisait une surchauffe importante. A terme, elle est nuisible pour les smartphones concernés. De fait, une étude publiée au cours du mois d’avril dernier, dans la très sérieuse revue américaine ACS Energy Letters, une autorité en la matière, a démontré cette surchauffe. Ainsi, un iPhone soumis à une recharge par induction a servi à démontrer, grâce à une caméra thermique, une plus forte température produite. Celle-ci est d’autant plus grande quand le téléphone et la base utilisés sont mal positionnés entre eux.

Comparatif : recharge filaire contre induction

Avec une recharge par câble classique, la température atteint un maximum de 27 °C, au cours d’un cycle de recharge moyen d’une durée de trois heures. Comparativement, une recharge par induction atteint en 10 minutes la température de 33 °C, soit 6 degrés de plus. Or, cette surchauffe peut même grimper jusqu’à 35,5 °C, lorsque le téléphone est mal posé sur sa base. Dans ce cas, pour compenser la perte de champ magnétique, le transmetteur augmente sa puissance et sa tension, à cause de la convection thermique. De plus, la surchauffe produite dure alors plus de deux heures. Moralité, les chercheurs qui ont révélé ce problème conseillent à tous ceux qui veulent préserver la longévité de leurs smartphones de privilégier la recharge filaire. Par ailleurs, ils conseillent de retirer les smartphones de leur coque de protection durant la recharge. Cela contribue à encore mieux dissiper la chaleur. Enfin, il est préférable d’éviter de téléphoner pendant qu’on effectue une recharge.