Réduction de vitesse à 30 km/h : une mesure à généraliser ?

0
3334
Cropped La Re Duction De Vitesse A 30 Kmh Est Devenue Normale A Be Gles

Réduction de vitesse à 30 km/h : Bègles veut servir d’exemple

La réduction de vitesse à 30 km/h, imposée dans ses rues par la commune de Bègles, n’est pas une mesure prise contre les automobilistes. En effet, le maire écologiste de cette ville veut juste, avec sa décision, « […] remettre tout le monde à sa place. »

Une réduction de vitesse multifacette

Bègles est une commune de 27.000 habitants, située dans la banlieue sud de Bordeaux. Son maire, Clément Rossignol Puech, y a instauré une réduction de vitesse volontairement basse. Ainsi, il veut apporter à ses administrés une meilleure qualité de vie. En généralisant le 30 km/h, il espère atteindre plusieurs objectifs, tous positifs selon lui. Notamment, celui de renforcer la sécurité des piétons qui se déplacent en ville. Par ailleurs, il s’attend aussi à faire baisser le niveau global de pollution et les nuisances sonores. Enfin, par cette limitation de vitesse, ce maire souhaite également modifier les conseils que donne l’application Waze. En effet, celle-ci oriente beaucoup trop souvent ses usagers vers Bègles. Or, cela engendre une hausse anormale du trafic routier. De ce fait, il n’est plus possible d’avoir une circulation harmonieuse dans les rues de la commune. De plus, les gros véhicules et autres camions qui suivent l’itinéraire conseillé par Waze sont inadaptés aux petites artères de Bègles. Ils les mettent donc à rude épreuve.

“Décourager” l’application Waze

Bègles veut servir d'exemple en matière de réduction de vitesse à 30 km/h.
La commune de Bègles a choisi d’imposer le 30 km/h dans ses rues.

En appliquant une vitesse très réduite dans sa commune, le maire de Bègles espère rallonger le trajet nécessaire pour traverser Bègles. Du coup, il s’attend à ce que l’application Waze en tienne compte. Cela devrait la pousser à ne plus conseiller ce parcours aux automobilistes. Pour Clément Rossignol Puech, cette stratégie ne doit pas non plus encourager Waze à augmenter le trafic dans les communes proches. Le maire voudrait plutôt que les habitudes changent. Ainsi, il espère que les véhicules indésirables s’orienteront « […] vers les voies structurantes faites pour la circulation. » De plus, il aimerait également que son initiative donne des idées à d’autres villes françaises. De ce fait, il pourrait alors leur servir d’exemple pour rouler moins vite en agglomération.

Un espace public beaucoup plus convivial

Vendredi dernier, un communiqué émanant de la mairie a rappelé qu’à Bègles “[…] une bonne partie du territoire bénéficie déjà de zones 30 km/h et de zones de rencontre […]”. Cependant, pour le maire, ce n’est qu’une première étape. Désormais, il souhaite que Bègles soit “[…] la première ville à passer entièrement au 30 km/h.” Une fois généralisée, cette mesure permettra aux habitants de se “[…] réapproprier l’espace public“. Ainsi, cette réduction de vitesse à 30 km/h concrétiserait les efforts qu’avaient précédemment menés l’écologiste Noël Mamère.