Règlementation des trottinettes électriques : l’usage autorisé se précise

0
4516
Cropped Circuler A Trottinette Dans Paris Devient Une Pratique Mieux Encadre E

Règlementation des trottinettes électriques : le flou se dissipe

Le Gouvernement et la Ville de Paris ont conjointement décidé de renforcer la règlementation des trottinettes électriques. En effet, l’encadrement de leur usage restait trop flou. Pour de nombreux piétons et automobilistes parisiens, cela posait problème. Ces véhicules causaient trop souvent de l’inquiétude et du mécontentement.

De nouvelles mesures

Dorénavant, dès ce premier septembre, une nouvelle règlementation des trottinettes électriques est en application. Bien que de nombreux citadins les apprécient pour leur côté pratique, elles sont fréquemment à l’origine de tensions. Ce constat s’applique aussi à tous les Engins de Déplacement Personnels motorisés (gyropodes, hoverboards, etc.). Aujourd’hui, ces véhicules engendrent de trop nombreuses incivilités, parfois dangereuses. Sans parler des multiples abandons anarchiques sur la voie publique. En réaction, les ministères de l’Intérieur et des Transports ont prévu un décret qui modifie le Code de la route. Il va permettre de clarifier le statut des EDP. En effet, jusqu’à présent, ces véhicules individuels n’appartenaient à aucune catégorie du Code de la route.

Limite d’âge et utilisation

A partir du mois de septembre, dans toute la France, il est maintenant interdit de conduire un Engin de Déplacement Personnel (EDP) motorisé quand on est âgé de moins de 12 ans. Par ailleurs, se déplacer en trottinette avec un passager devient une infraction. De même que porter des écouteurs ou un casque audio tout en conduisant. Dorénavant, les usagers doivent impérativement rouler sur les pistes et les bandes cyclables lorsqu’elles existent. En dehors d’une agglomération, circuler sur la chaussée avec un EDP est prohibé.

Limitation de vitesse

Exclusivement à Paris, la vitesse permise sur les aires piétonnes est maintenant limitée à 8 km/heure. De plus, il est interdit de rouler dans les jardins publics et les parcs. Circuler sur les trottoirs devient aussi strictement interdit. Ce, pour éviter tout risque d’accident avec des piétons. Enfin, stationner ailleurs que sur les places réservées aux deux-roues à moteur ou aux voitures devient une infraction.

Règlementation des trottinettes électriques : Des sanction plus précises

L'usage des trottinettes sur les trottoirs devient Interdit.
La règlementation des trottinettes électriques devient plus stricte.

Désormais, des amendes sont prévues si la règlementation des trottinettes électriques n’est pas respectée. Ainsi, des sanctions visant les incivilités les plus fréquentes seront appliquées. Notamment, circuler sur le trottoir. Cela entraînera une contravention de 1.500 euros. De plus, en cas de non-respect manifeste des règles de la circulation, une pénalité de 35 euros est prévue. Si l’infraction relevée est en plus liée au fait de circuler sur un trottoir sans autorisation, cette amende passe alors à 135 euros. Par ailleurs, si un utilisateur roule avec un véhicule dont la vitesse n’a pas été bridée à 20 km/heure, il encourt une amende de 1.500 euros. A ce sujet, pour que cette limitation soit bien respectée, la Ville de Paris a déjà demandé aux organismes loueurs de limiter la vitesse maximale de toutes leurs trottinettes électriques.

Un code global

Dès à présent, la règlementation des trottinettes électriques s’applique aussi à tous les Engins de Déplacement Personnels à moteur.