Remboursements : la SNCF va devoir dédommager en partie ses usagers

0
274

Remboursements : l’indemnisation totale s’élèvera à plusieurs millions d’euros.

Conséquence de la grève perlée menée jusqu’à présent contre la réforme de la SNCF, en juin, la société ferroviaire va baisser de moitié le montant de ses abonnements sur ses Trains Express Régionaux (TER). Cette compensation prévue devrait lui coûter une somme qui dépassera les 10 millions d’euros.

Après avoir subi douze journées de grève, sur les 30 jours que compte le mois d’avril, les usagers des services ferroviaires estiment aujourd’hui avoir le droit d’être dédommagés, surtout ceux qui ont pour habitude de payer des abonnements.

Sous la pression des associations d’usagers mécontents, qui ont signé plusieurs pétitions, la SNCF vient de détailler, ce vendredi 27 avril, les mesures compensatrices qu’elle a décidé d’appliquer.

La société ferroviaire vient donc d’annoncer qu’une réduction de 50 % des tarifs habituels sera consentie aux usagers sur leur prochain abonnement de juin.

Franck Lacroix, directeur général des trains TER, a par ailleurs précisé que ce geste coûtera à la SNCF un peu plus de 10 millions d’euros. La ristourne prévue sera automatiquement soustraite du prélèvement de juin, pour les voyageurs ayant souscrit un abonnement annuel.

Pour les 250.000 abonnés qui payent un abonnement mensuel, la réduction sera appliquée dès le 20 mai, sur présentation du reçu de leur abonnement du mois d’avril.

Pour les 750.000 usagers occasionnels des trains TER, leurs billets émis en avril seront valables pendant dix jours. S’ils ne les ont pas utilisés, ces billets seront remboursables sans frais pendant 61 jours.

Pour les voyageurs abonnés en Île-de-France, qui utilisent donc des trains Transiliens, le remboursement prévu sera différent. Eux seront remboursés au prorata du nombre de jours de grève pendant lesquels moins d’un train sur trois a circulé sur leur ligne.

 La SNCF a déclaré que la mise en place précise de ces remboursements, à titre de dédommagement, sera discutée dans le détail le 17 mai prochain, au cours d’une réunion organisée par le Syndicat Île-de-France Mobilités, ex-STIF.

 Enfin, concernant les abonnés utilisateurs des lignes TGV ou des trains Intercités, leur indemnisation sera calculée en fonction du nombre de trains qui a continué à fonctionner sur leurs lignes les jours de grève.