Renforcement du groupe Aéroports De Paris : de futurs aéroports géants

0
1215
Le Groupe ADP veut pouvoir faire face à l'accroissement du trafic aérien.
Le Groupe ADP veut pouvoir accueillir un accroissement attendu du trafic aérien.

Renforcement du groupe Aéroports De Paris : des travaux très importants

Le renforcement du groupe Aéroports De Paris se précise. Pour faire face à une croissance prévue du trafic aérien mondial, le groupe ADP devrait investir 6 milliards d’euros, entre 2021 et 2025. Ce montant devrait permettre de moderniser et d’agrandir les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle, Orly et Le Bourget. Cette somme correspond au double des montants déjà investis entre 2016 et 2020.

Des travaux sans précédent

A court terme, la croissance du trafic aérien géré par ADP pour les prochaines années a été estimée à 2,6 %. Pour pouvoir répondre correctement à cette montée en puissance, le renforcement du groupe Aéroports De Paris a donc été décidé. Il va entraîner le déploiement de moyens considérables. Ainsi, sur les 6 milliards d’euros prévus, 1,6 milliard sera consacré au chantier mené sur le nouveau Terminal 4 de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Celui-ci devrait débuter dès 2021, comme l’a annoncé Edward Arkwright, directeur général exécutif du groupe. Ce plan d’investissements quinquennal doit permettre « […] l’optimisation des infrastructures existantes et la poursuite d’une politique de maintenance exigeante. »

Renforcement du groupe Aéroports De Paris : de nouveaux accès routiers

Pour permettre un meilleur accès global à ses aéroports, le groupe ADP va consacrer d’énormes moyens « […] à la refonte des accès routiers » qui le concernent. Pour cela, ADP va notamment réaménager la partie située à l’Ouest de la plateforme de Paris-Orly. Par ailleurs, ADP souhaite fluidifier tous les itinéraires des passagers vers ses terminaux. De même que leur accueil.

Dans l’attente d’une adoption définitive

Les trois grands aéroports proches de Paris devraient beaucoup s'agrandir.
Le groupe ADP a décidé de grands travaux dans ses aéroports.

Tous ces projets à venir sont spécifiés dans le Document Public de Consultation (DPC). Celui-ci constitue la première étape du prochain Contrat de Régulation Economique (CRE), qui doit être signé avec l’Etat en juillet 2020. Rappelons que le 15 mars dernier, l’Assemblée nationale a donné son accord pour privatiser le groupe Aéroports De Paris. Cependant, le projet de loi Pacte, qui autorise la vente par l’Etat de tout ou partie des 50,63 % qu’il détient au sein d’ADP, doit maintenant être validé par le Sénat. Cela, avant une adoption définitive.

De fortes craintes exprimées par les riverains

Le projet d’agrandissement de l’aéroport de Roissy, prévu d’ici 2028, inclus la construction d’un nouveau terminal. Il devrait pouvoir accueillir une hausse de fréquentation très importante de passagers. En effet, celle-ci pourrait atteindre 80 % sur 20 ans. Cette future intensification du trafic aérien inquiète beaucoup les riverains. Ainsi, iIs craignent le bruit généré par de trop nombreux vols de nuit. Pour s’en protéger, le maire de Gonesse a d’ores et déjà demandé que ces vols nocturnes soient limités. Une mesure impérative pour protéger la santé des habitants. De fait, une précédente étude menée par l’observatoire Bruitparif a confirmé les effets particulièrement nocifs du bruit sur la santé des riverains. Particulièrement pour ceux qui vivent très près des aéroports. Actuellement, la limitation des vols de nuit est à l’étude.