Rennes tient à préserver la qualité de son air en cas de pollution

0
171
rennes-qualité-air

Rennes va mettre en place la circulation différenciée.

La préfecture d’Ille-et-Vilaine a récemment présenté les nouvelles mesures qui seront appliquées à Rennes en cas de pics de pollution. Ainsi, dès le premier octobre 2018, la circulation des véhicules considérés comme les plus polluants pourra être interdite en ville.

 

rennes-qualité-airPour ne pas aggraver d’éventuels pics de pollution, le préfet pourra déclencher, dès le quatrième jour de l’épisode, la circulation différenciée. Celle-ci sera basée sur les vignettes sécurisées « Crit’Air », collées sur les véhicules. La première étape de cette mesure de protection concernera d’abord les véhicules ne disposant pas d’un autocollant « Crit’Air ». Ainsi, les véhicules qui ne pourront plus circuler dans la zone à risque seront ceux qui auront été immatriculés avant janvier 1997. Par ailleurs, cette restriction sera également étendue aux utilitaires légers, immatriculés avant octobre 1997, aux deux-roues immatriculés avant janvier 2000, et aux poids lourds immatriculés avant octobre 2001. On estime que l’ensemble des véhicules concernés représente environ 10 % de ceux qui circulent. Chaque année, en moyenne, quatre à cinq pics de pollution durant au minimum quatre jours sont recensés. Rennes est la septième ville française à adopter la circulation différenciée, après Grenoble, Lille, Lyon, Paris, Strasbourg et Toulouse.