Voyages d’affaires : propices au surmenage

 

Un couple tenant des valises a roulettes

Les voyages d’affaires internationaux sont inévitables pour de nombreuses sociétés. Surtout celles qui souhaitent développer leur activité à l’étranger. Cependant, une étude menée par la Fondation International SOS révèle que ces déplacements répétés peuvent avoir des conséquences négatives.  Elles touchent les collaborateurs qui voyagent très fréquemment. Ces voyages peuvent alors entraîner du stress et de la fatigue.

Un bien-être à préserver

L’analyse menée par la Fondation International SOS fait ressortir que les grands voyageurs, soumis à des déplacements professionnels fréquents, éprouvent souvent un épuisement émotionnel. Ce type de fatigue concerne 31 % d’entre eux. Elle s’explique en partie par l’insécurité ressentie lors des voyages d’affaires effectués. Par ailleurs, au cours de leurs déplacements à l’étranger, ces employés adoptent plus souvent des comportements à risques. Ce constat concerne 34 % d’entre eux. Parmi les signes de stress observés, une consommation d’alcool plus importante touche 46 % des voyageurs interrogés. Par conséquent, les sociétés qui font voyager intensivement certains de leurs employés doivent veiller à protéger leur santé, mentale et physique.

Une prévention nécessaire

Silhouettes  dans un aeroport

Voyageurs d’affaires dans un aeroport

La Fondation International SOS conseille aux entreprises qui ont besoin des voyages d’affaires de sensibiliser leurs collaborateurs aux risques qu’ils encourent. Pour cela, avant leurs missions, ils doivent être mieux préparés aux risques éventuels qu’ils peuvent rencontrer. Parmi les facteurs de stress les plus courants, il faut citer une alimentation moins équilibrée et une qualité de sommeil altérée. De plus, une activité réduite et des heures supplémentaires de travail sont également fréquentes. En déplacement, ces comportements inhabituels affectent environ un quart des personnes étudiées. Ces risques doivent être connus, afin de les limiter et d’éviter l’apparition d’une anxiété excessive, voire d’une réelle dépression.

Améliorer le soutien

L’étude menée par la Fondation International SOS conclue que les entreprises travaillant au niveau international doivent mieux soutenir leurs leurs employés. Cela est tout à fait possible, en mettant en place un soutien et des conseils adaptés. Ces derniers doivent favoriser une bonne santé comportementale. Celle-ci s’obtient au moyen d’outils à la fois physiques et psychologiques. Ainsi, les voyages d’affaires se dérouleront mieux et généreront de meilleurs résultats. En plus d’un confort global amélioré des collaborateurs, ce soutien préventif aura des conséquences professionnelles positives. Notamment, en renforçant la rentabilité des déplacements réalisés.

Le Bulletin des Communes suggère également de lire cet article sur le site de Tour Hebdo : https://www.tourhebdo.com/actualites/voyages-affaires/stress-fatigue-alcool-pourquoi-les-deplacements-professionnels-sont-parfois-mauvais-pour-la-sante-510998.php