Rôle des pharmaciens : une aide pour ceux qui se déplacent difficilement

0
421
Les Pharmaciens Vont Jouer Un Role Medical Renforce Copie

Rôle des pharmaciens : vers une fonction élargie

Pharmacienne accueillant un client

Le rôle qu’occupent les pharmaciens auprès de leur clientèle va s’élargir. En effet, ils vont bientôt réaliser des téléconsultations. Un élargissement attendu de leur métier. Dernièrement, la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS) a confirmé cette évolution. De fait, elle l’a notifié dans un communiqué. Celui-ci précise que les pharmaciens vont désormais être plus actifs. Ils vont jouer « […] un rôle essentiel à jouer pour contribuer à la généralisation de la téléconsultation. »

Une fonction élargie

Grâce à un avenant, le rôle des pharmaciens va devenir plus étendu. Ainsi, ils vont participer plus activement aux soins de leurs clients. Pour cela, ils vont effectuer des téléconsultations. Cela évitera à de nombreux patients des déplacements, parfois pénibles. Une facilité très utile. Notamment pour les personnes qui se déplacent en fauteuil. Cette nouvelle fonction contribuera à résorber des difficultés liées aux déserts médicaux. Plus complet, ce rôle entraînera des aménagements dans les officines concernées. Cela, afin de préserver la confidentialité des échanges. Notamment, grâce à des espaces mieux adaptés. Par ailleurs, lors de ces consultions, les pharmaciens effectueront certains contrôles simples. Par exemple, si le médecin traitant le demande, ils prendront la tension d’un patient.

Une évolution payante

Enseigne de pharmacieCette extension du rôle des pharmaciens s’accompagnera d’une compensation financière. En effet, pour aider les pharmaciens dans leur nouvelle fonction, une aide est prévue. Celle-ci comportera deux étapes. La première année, les pharmaciens concernés toucheront une participation forfaitaire de 1.225 €. Ainsi, dans leur officine, ils pourront s’équiper du nouveau matériel nécessaire. Notamment,  les appareils connectés adéquats (tensiomètre, stéthoscope, etc.). Par la suite, ces pharmaciens percevront une somme annuelle de 350 €. Le forfait versé pourra être modulé en fonction des prestations fournies (nombre de téléconsultations, etc.).

Une participation évolutive

Par la suite, les téléconsultations faites en officine seront étudiées. Notamment au niveau statistique. Les analyses réalisées dans les zones peu habitées seront plus poussées. Cela, afin d’évaluer leur impact sur l’accès général aux soins. Ainsi, ces études pourront continuer de faire évoluer le rôle des pharmaciens. En fonction de ces observations, les actes médicaux qu’ils réaliseront seront susceptibles de se développer.