Salon de l’agriculture et méthanisation

0
1279
l'affiche du salon de l'agriculture avec une vache
Pour la première fois cette année, la Salon de l’agriculture va permettre de chauffer des enclos du zoo de Thoiry.


Comment chauffer le zoo de Thoiry

Pour la première fois cette année, la Salon de l’agriculture va permettre de chauffer des enclos du zoo de Thoiry. On va ainsi transformer une partie des déchets organiques en biogaz.

La Salon de l’agriculture et l’environnement

Le Salon de l’agriculture vient de fermer ses portes ce 3 mars. Cette 56e édition aura été marquée par une légère baisse de fréquentation. Malgré tout, pour ses organisateurs, le bilan est positif. Ce rendez-vous annuel agricole européen a accueilli plus de 633 200 visiteurs. Il accueilli 1 000 exposants venus de 27 pays et 4 000 animaux. Cette véritable ville-ferme dans la ville a, bien sûr, généré de très nombreux déchets issus des agriculteurs et des visiteurs mais également des animaux. Cette année, en une semaine, le Salon de l’agriculture a généré 250 tonnes de fumier : de la paille qui aura servi aux animaux du salon. Et cette année, le Salon de l’agriculture s’est mis à l’heure de la méthanisation

Méthanisation au Salon de l’agriculture.

Le Salon de l’agriculture s’est achevé après une semaine de grande activité. Il a laissé place à de nombreux déchets et des tonnes de déchets organiques. Pour la première fois, on va utiliser le fumier des animaux présents  pour chauffer des enclos du zoo de Thoiry. Thoiry Bioénergie a été inauguré en septembre 2018. On y trouve une unité de méthanisation qui injecte du biométhane dans le réseau de distribution de gaz naturel. Les 250 tonnes de fumier générés par le Salon de l’agriculture vont être transportés à Thoiry dans des conteneurs. On va mélanger ce fumier avec des déchets verts, tels que les fruits et légumes invendus, afin qu’il fermente. Le biogaz issu de l’usine de méthanisation de Thoiry sera ensuite filtré et injecté dans le réseau de gaz de ville.

Le zoo de Thoiry se chauffe bio

deux éléphants  dans un enclis du zoo de Thoiry, des enclos chauffés par la méthanisation
La commune Thoiry vient de s’équiper d’une usine de méthanisation. Elle fonctionne en lien avec le zoo.

La commune Thoiry vient de s’équiper d’une usine de méthanisation. Elle fonctionne en lien avec le zoo. Il s’agit d’un projet inédit en France qui permet de valoriser localement les déchets organiques du zoo. Désormais, Thoiry est le premier zoo au monde chauffé au biométhane. Chaque année, plus de 10 000 tonnes de déchets verts alimentent cette unité de méthanisation. Le gaz permet d’alimenter en chauffage le château du parc, l’orangerie ainsi que les maisons des ours, des éléphants et des girafes. Le biogaz est injecté dans le réseau de gaz naturel géré par GRDF. Il va alimenter une dizaine de communes environnantes. Le digestat qui est le résidu de la méthanisation, sera un très bon engrais dans les jardins du zoo et les exploitations agricoles voisines.