Sécuriser son accès informatique en ne diffusant pas le nom de son animal de compagnie

0
3744
Cropped Pour Sa Se Curite Informatique Trop Donner Le Nom De Son Animal De Compagnie Est Risque

Utiliser le nom de son animal de compagnie comme mot de passe : une faille fréquemment utilisée

Penser à sécuriser son accès informatique permet d’éviter beaucoup d’ennuis. Notamment avec les hackers. Ainsi, donner souvent le nom de son chat ou de son chien sur les réseaux sociaux peut être dangereux. Surtout si on utilise aussi ce nom comme mot de passe.

Une pratique bien connue des pirates

Le quotidien britannique The Daily Telegraph a récemment publié une étude sur la sécurité informatique. Cette analyse révèle que beaucoup d’internautes commettent un erreur fréquente en mettant en ligne une photo de leur animal de compagnie. En effet, souvent, ils précisent le petit nom de l’animal qu’ils adorent. Or, c’est une information précieuse pour les pirates. De fait, ils scrutent beaucoup Instagram, Facebook ou  Snapchat pour l’obtenir. Ainsi, ils s’empressent ensuite de vérifier si ce nom n’est pas aussi un mot de passe. Or, c’est souvent le cas. Cette habitude serait même récurrente chez 10 % des internautes. Evidemment, les hackers le savent. Par conséquent, même si l’on veut avoir plein de Likes grâce à une ravissante boule de poils, pour sécuriser son accès informatique, mieux vaut ne pas donner son nom à tout le monde.

Informations personnelles : avec qui les partager ?

Utiliser le nom de son animal domestique comme mot de passe est risqué pour sa sécurité informatique.
Il est préférable de ne pas trop diffuser le nom de son animal domestique sur les réseaux sociaux.

Les experts en sécurité informatique le savent bien : les réseaux sociaux sont une mine d’or pour les hackers. Ceux qui cherchent à voler vos mots de passe. Leur faciliter le travail en citant trop souvent le petit nom de son animal, ou en diffusant trop d’informations privées, est donc irresponsable. Il suffit de se souvenir que des éléments comme votre date de naissance servent souvent à accéder à certains de vos comptes. Même poster son deuxième prénom sur Internet, ou l’endroit où l’on est né, peut servir à un fraudeur. Cette personne malfaisante qui, par définition, sera mal intentionnée. Par ailleurs, avant de mettre toute photo sur les réseaux sociaux, il faut se demander avant si ce cliché ne révèle pas un détail sensible, susceptible d’être réutilisé contre vous. Par exemple, pour vous cambrioler.

Le piège de la question « de sécurité »

Nous savons tous que de nombreux sites proposent aux internautes de répondre à une question dite « de sécurité ». Cela sert à vérifier qu’il ne s’agit pas d’une fraude au moment de l’accès. De plus, ce test « de sécurité » sert généralement quand on a oublié son mot de passe. Ou encore si l’on suspecte une connexion frauduleuse. Une fois de plus, la question qu’on pose dans ce cas est régulièrement le nom de l’animal domestique. Ainsi, on comprend quel risque on court si on a largement diffusé cette information sur le Net. Par ailleurs, si ce précieux nom a permis une vraie utilisation frauduleuse, cela peut ensuite bloquer le vrai titulaire du compte. Il ne pourra plus accéder à son compte normalement. Pour rétablir sa sécurité informatique, cette personne devra alors changer son mot de passe. Tout ça pour en avoir trop dit sur son animal chéri.