Vélo-taxi : un transport écologique

0
2519
un vélo taxi
De plus en plus de villes mettent en place des services de vélo-taxi.

Les villes s’équipent d’un service de vélo-taxi

De plus en plus de villes mettent en place un service de vélo-taxi. Destinés à remplacer les taxis, ils ont l’avantage de ne pas utiliser de carburant et d’être écologiques.

Un transport écologique pour les villes

Le vélo-taxi est équipé d’une roue à l’avant et de deux roues à l’arrière. Il n’a pas de moteur et est donc propulsé par la force musculaire même si aujourd’hui on trouve des vélos-taxis assistés par un moteur électrique. On trouve des vélos-taxis dans le monde entier mais depuis une dizaine d’année on en trouve de plus en plus dans les centres villes. En France, la ville de Lyon a ainsi été la première à s’équiper d’un tel service dès 2003. D’autres villes ont fait de même : Lille, La Rochelle, Bordeaux ou encore Perpignan. Aujourd’hui, la ville de Paris compte la plus grande flotte de vélos-taxis avec une centaine de véhicules qui sont une véritable alternative aux voitures, aux taxis et aux transports en commun.

La commune de Sceaux lance un service de vélo-taxi

La ville de Sceaux, en région parisienne, vient de lancer son service de transport à la demande piloté par une association de prévention spécialisée. Il s’agit de vélos-cargos qui composent la flotte de vélos-taxis : un service public lancé par la ville. Ce nouveau transport innovant est un transport à la demande. Il propose des trajets touristiques dans la commune et ses abords ainsi que des livraisons de colis pour les commerçants. Il s’agit de tricycle à assistance électrique qui peut transporter jusqu’à deux passagers. La municipalité souhaite ainsi soutenir le secteur associatif et les acteurs économiques de la ville.

Une alternative aux transports polluants

logo Ville de Sceaux pour illustrer l'article sur le service de vélo-taxi mis en place dans la commune
La ville de Sceaux, en région parisienne, vient de lancer son service de transport à la demande piloté par une association de prévention spécialisée.

Le vélo-taxi, dont la vitesse maximale est de 25 km/h a de nombreux avantages. Il ne pollue pas, peut emprunter les rues piétonnes, évite les embouteillages et fait gagner du temps. Ce transport écologique et de proximité est dans l’air du temps puisqu’il ne rejette aucun CO2 et ne fonctionne qu’à la force des mollets. Le service de vélo-taxi s’inscrit totalement dans une démarche de développement durable. Il apporte une solution adaptée aux problèmes de circulation et d’environnement. Les vélos taxis sont relativement lents mais ils restent malgré tout plus rapides qu’un taxi coincé dans un embouteillage.