Sevran se chauffe au bois !

La ville de Sevran s’est équipée d’une chaufferie biomasse fonctionnant avec des copeaux de bois. Le bois étant une ressource locale, cette chaufferie fonctionne désormais avec une énergie plus propre et moins couteuse.

La chaufferie biomasse de Sevran

Sevran, une commune qui chauffe

Sevran est une commune située dans le département de la Seine-Saint-Denis, en région parisienne. Dès 1974, la ville s’est équipée d’une chaufferie composée, à l’origine de 3 chaudières à fioul. En 1988, la municipalité y ajoute une chaudière électrique afin de compléter ce dispositif. En 1997, la chaufferie va fonctionner au gaz  comme nouveau combustible et le générateur de la chaufferie est donc modifié. Il devient mixte fioul/gaz. L’année suivante, une cogénération de type turbine à gaz de production électrique 10 MW et de 17 MW thermique est mise en place. En 2011, la turbine à gaz est rénovée avant de reprendre son activité. En 2015, la ville a inauguré sa chaufferie biomasse exploitée par Dalkia. Elle alimente en chauffage et en eau chaude sanitaire un réseau de chaleur qui dessert plus de 13 000 habitants.

Sevran innove

Initialement alimenté au fioul et au gaz, le réseau de chaleur de la ville de Sevran s’est modernisé. Avec l’installation d’une chaufferie biomasse, la commune a réussi à atteindre plus de 50% d’énergie renouvelable : des déchets de bois. Sa chaufferie biomasse fonctionne à partir de matière végétale pouvant être utilisée à des fins de valorisation énergétique pour fabriquer de la chaleur ou de l’électricité. La chaufferie consomme 17 000 tonnes de bois énergie, soit 4 camions de 90m3 par jour. La biomasse se compose de plaquettes forestières mais également de bois d’élagage ou de recyclage prélevés dans un rayon de 80 km autour de la centrale. L’utilisation de 4 tonnes de bois énergie remplace une tonne de pétrole et permet ainsi d’éviter l’émission de 2,5 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. La filière bois-énergie valorise l’énergie calorifique contenue dans le bois. La biomasse a de nombreux atouts écologiques, économiques et sociaux.

Sevran ville de demain

logo Sevran

Sevran se chauffe au bois

La chaufferie biomasse de Sevran est alimentée toute l’année par des déchets de bois ne pouvant plus être valorisés. Le site utilise à plus de 50% l’énergie biomasse et permet ainsi d’émettre 12 000 tonnes de C02 en moins chaque année. Cette baisse significative de la pollution représente chaque année l’équivalent de 5 000 voitures retirées des routes. En cas de grand froid, une chaufferie au gaz prend le relais. Le réseau de chauffage urbain alimente des HLM ; des copropriétés, un centre commercial et un hôpital. Le coût de cette chaufferie est de 6,4 millions d’euros dont 448 000 financés par l’ADEME Île-de-France. Les factures énergétiques des Sevranais ont baissé de 12%. En effet, le prix du bois énergie est nettement inférieur à celui du gaz naturel ou du fioul domestique et indépendant de la volatilité des prix du marché des énergies fossiles.