« SIRI », UNE FONCTION QU’ON HÉSITE À UTILISER EN PUBLIC

0
224

Lorsqu’Apple a sorti son assistant vocal « Siri », avec l’iPhone 4S, cette nouvelle fonction représentait une sophistication technologique et un gros argument marketing pour la marque. Mais Apple n’avait pas prévu une réaction humaine imprévue : la gêne qu’on éprouve en utilisant « Siri » en public.

Une étude menée sur 500 Américains par « Creative Strategies » a démontré que si 98 % des utilisateurs se sont déjà servis de l’assistant vocal au moins une fois, seulement 3 % osent l’utiliser à la vue de tous, et plus particulièrement au travail. En revanche, cette étude fait apparaître que les lieux où le dialogue entre une intelligence artificielle et un humain ne pose aucun problème d’image sont le domicile et l’intérieur d’une voiture, où l’assistant vocal offre en plus l’avantage de ne pas monopoliser les mains du conducteur. À quand une nouvelle invention qui permettra un dialogue décomplexé avec une machine ?