Stephen Hawking : la disparition d’un scientifique exceptionnel

0
431
stephen hawking-disparition

Stephen Hawking : un astrophysicien handicapé mais génial.

Décédé à l’âge de 76 ans, ce 14 mars, le scientifique britannique sera inhumé à l’abbaye londonienne de Westminster. Ses capacités intellectuelles hors du commun seront honorées par une exhumation aux côtés du mathématicien Isaac Newton, également physicien et astronome. Un hommage seulement réservé aux plus grands esprits de leur temps.

stephen hawking-disparitionLes obsèques de Stephen Hawking auront d’abord lieu le 31 mars, à Cambridge, la ville dans laquelle il a enseigné pendant de nombreuses années. Connu pour ses travaux de vulgarisation sur le fonctionnement et l’origine de l’Univers, les trous noirs et les théories de la relativité, ce grand chercheur a largement permis de faire mieux comprendre les conséquences de la relativité générale. Il était gravement handicapé par la maladie de Charcot. Cette pathologie neurodégénérative paralysante, également nommée sclérose latérale amyotrophique, ou SLA, l’avait peu à peu rendu totalement infirme. Diagnostiquée en 1964, cette maladie avait fini par le paralyser totalement, l’obligeant à se déplacer dans un fauteuil roulant électrique, en le contraignant à parler à l’aide d’un synthétiseur vocal. Rendu célèbre par son ouvrage « Une brève histoire du temps », publié en 1988, Stephen Hawking était très apprécié par ses étudiants. Il était connu pour son goût incisif des formules percutantes, et son sens aigu de l’humour, malgré son lourd handicap. À Cambridge, un drapeau a été mis en berne sur le bâtiment de l’Université, marquant ainsi le lieu où il a enseigné pendant plus de cinquante ans, et où il a inspiré de nombreuses vocations de chercheurs. Un livre de condoléances a été ouvert dans la chapelle qui jouxte l’Université. Ses obsèques s’y dérouleront, ce samedi de Pâques.

Dès l’annonce de son décès, plusieurs milliers de personnes ont tenu à signer le livre de condoléances mis à la disposition du public. Tout au long de sa vie, ce scientifique d’exception a démontré au monde entier qu’une personne portant un handicap majeur pouvait néanmoins beaucoup apporter aux personnes valides.