Ticket Restaurant : une compensation basée sur la hausse des prix

0
5212
Le Ticket Restaurant devrait être augmenté prochainement.

Ticket Restaurant : une augmentation à venir

Récemment, les députés ont voté un amendement au projet de loi de finances concernant le Ticket Restaurant. Concrètement, cet amendement doit indexer la part des titres-restaurant payée par les sociétés sur la hausse des prix à la consommation. Aujourd’hui, les cotisations sociales ignorent cette part. Par conséquent, une augmentation des tickets-repas devrait bientôt bénéficier aux salariés.

Un gain pour les salariés

La députée Véronique Louwagie (Les Républicains) est à l’origine de cet amendement. Ainsi, celui-ci vise à augmenter la prise en charge par les entreprises de leurs tickets-repas. De fait, le Parlement a validé le changement d’indice de référence du Ticket Restaurant. Désormais, sa part patronale s’ajustera sur l’Indice des Prix à la Consommation. Et plus sur la première tranche du barème de l’impôt sur le revenu. Actuellement, les cotisations sociales ignorent cette part. Sur chaque titre-restaurant, son plafond est de 5,52 €. Bientôt, la revalorisation de la part patronale du Ticket Restaurant jouera donc en faveur des salariés français. En 2019, ils représentent environ 4 millions de travailleurs.

Un meilleur pouvoir d’achat

Pour payer leurs repas quotidiens, les salariés ont droit à un Ticket Restaurant.
Le Ticket Restaurant devrait bientôt être revalorisé, grâce à un nouvel amendement.

A ce jour, les entreprises fixent elles-mêmes le montant de leur Ticket Restaurant. Dans peu de temps, grâce à cet amendement au projet de loi de finances, le changement d’indice appliqué aux titres-restaurant devrait améliorer le pouvoir d’achat des salariés. Cependant, pour la députée Véronique Louwagie, cette revalorisation a déjà trop tardé. En effet, si elle avait été calculée sur l’Indice des Prix à la Consommation, elle aurait été plus importante. Depuis 2015 « […] la progression de la part patronale aurait été deux fois plus rapide. » Précisément, le plafond légal aurait alors augmenté de 38 centimes d’euros, contre 19 centimes avec le système en place.

Une revalorisation salutaire

Légalement, une entreprises est aujourd’hui obligée de prendre en charge entre 50 et 60 % du prix de son Ticket Restaurant. Ce montant, variable dans chaque société, dépend du plafond d’exonérations sociales dont une entreprise bénéficie. De son côté, un salarié paye normalement entre 40 et 50 % de ses tickets-repas. Selon Bénédicte Caron, vice-présidente nationale de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises, la revalorisation des tickets-repas va empêcher que cet avantage social clé ne s’affaiblisse progressivement. En effet, pour elle, le Ticket Restaurant « […] était en train de s’étioler pour les salariés. »