Tickets de métro : vers un remplacement numérique

Les data centers d'Orange vont être modernisés. Cela va entraîner une rénovation de tous ses centres de stockage.

0
2653
Vers la fin du ticket de métro en papier ?
Le ticket de métro en région francilienne pourrait disparaître d'ici 2021.

Tickets de métro : le début de la fin du papier

La dématérialisation de ce titre de transport va devenir réalité en région parisienne. Cela se produire dès la fin septembre. En effet, les usagers vont bientôt bénéficier d’une nouvelle offre numérique. Elle leur permettra d’accéder plus facilement au réseau de transports en commun francilien. Un échantillon représentatif de voyageurs a déjà testé cette solution. Cela a été un succès. A terme, la numérisation des billets pourrait signer la disparition totale des tickets en papier.

Une nouvelle offre numérique

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France et de l’autorité régionale des Transports, a annoncé au Salon Viva Technology un changement d’habitude. A savoir qu’Ile-de-France Mobilités allait lancer fin septembre l’achat dématérialisé des tickets de métro. Dans un premier temps, seuls les utilisateurs de smartphones Samsung et les abonnés Orange pourront y accéder. Cela leur permettra d’obtenir des tickets et des abonnements sans se déplacer.

Un service prometteur

Pour fonctionner, ce service utilise la technologie Near Field Communication, ou NFC. Celui-ci a la particularité de ne nécessiter aucune contact entre une borne et le smartphone utilisé. Une fois chargé, ce dispositif donne accès à l’ensemble du réseau RATP et SNCF en région parisienne. A l’évidence, ce nouveau service est une avancée importante dans la disparition progressive des tickets de métro en papier. Par ailleurs, il prouve qu’une alternative numérique est possible.

Une possibilité spécifique à Samsung

Le smartphone doit prendre progressivement la place du ticket de métro.
Le smartphone pourrait faire disparaître le ticket de métro en papier.

Pour pouvoir satisfaire l’offre de la RATP, Samsung a dû adapter une quinzaine de ses mobiles au marché français. Cela concerne ses gammes Galaxy A, Galaxy S et Galaxy Note. Ainsi, la marque a intégré à ces appareils un composant spécifique. Celui-ci permet aux smartphones concernés de valider et de vérifier les titres de transports achetés. Ce, même quand ces appareils sont éteints. De même, ces contrôles fonctionnent si ces smartphones sont à court de batterie.

Un essai réussi

Depuis l’automne dernier, cette nouvelle offre, baptisé Navigo Lab, a été testée avec succès sur 3.500 usagers, tous volontaires. Ainsi, Île-de-France Mobilités a pu vérifier que 80 % des utilisateurs testés ont déclaré être satisfaits. Parmi eux, près de 90 % ont souhaité continuer à utiliser cette application. Très pratique, elle va permettre de ne plus attendre devant les automates, dans les gares ou les stations, pour acheter des tickets de métro. Elle sera aussi plus rapide pour recharger les forfaits Navigo.