Tourisme industriel : un attrait croissant

Groupe d'hommes casqués devant une usine

L’essor grandissant du tourisme industriel

Les visites organisées de sites industriels ou d’usines, désaffectées ou en activité, sont en train de devenir une nouvelle niche pour le secteur mouvant du tourisme. Cette branche touristique, baptisée « tourisme industriel », s’est peu à peu structurée et professionnalisée. Ainsi, s’inscrire aujourd’hui dans une agence pour découvrir de ses propres yeux comment un savoir-faire est utilisé pour produire du bon vin, une voiture rutilante, un bateau performant ou de savoureuses confiseries artisanales, est devenu habituel. Ces activités intéressent de plus en plus de curieux.

L’envie de savoir

L’an dernier, cette soif de découverte a poussé 13 millions de vacanciers à participer à ce type de visites, dans toute la France. Cet été, cet engouement pour le tourisme industriel ne devrait pas se démentir, en séduisant probablement autant les Français que des visiteurs internationaux. Environ 2.500 établissementsateliers divers, fabriques et usines – sont prêts à les recevoir, afin de dévoiler leurs procédés de fabrication, parfois uniques.

L’étranger attire aussi

Centrale de Tchernobyl

Centrale de Tchernobyl

Choisir l’Hexagone pour visiter des lieux qui, d’une manière ou d’une autre, sont chargés de mystère, n’est pas l’unique option possible. À l’étranger, par exemple en Ukraine, des sites comme l’ancienne centrale de Tchernobyl suscite toujours, même 32 ans après, une forme de tourisme fondé sur la curiosité face à l’impressionnante science nucléaire et ses usages. L’année dernière, ce lieu dramatiquement chargé d’histoire a attiré près de 50.000 visiteurs. Autre exemple, à Prague, le fameux musée de la Mine a conquis plus de 1,5 million de personnes, ce qui représente plus d’entrées que pour visiter le zoo de la ville. Ces faits prouvent bien que, même si les beaux monuments et les demeures célèbres continuent indéniablement de plaire au public, le tourisme industriel prend de plus en plus de place dans les choix actuels des vacanciers.

Mieux comprendre le quotidien

Ce comportement nouveau des touristes répond sans doute au besoin de mieux comprendre notre quotidien, aiguillonné par l’envie de venir voir de plus près ce qui constitue des éléments importants de notre société. On peut aussi voir dans l’éclosion de ces nouveaux centres d’intérêt une forme de lassitude par rapport au tourisme plus traditionnel, dont les charmes attirent aujourd’hui un peu moins. En tous cas, les secrets de la science stimulent indéniablement l’appétit pour le tourisme industriel. Ainsi, la contemplation d’oeuvres classiques reconnues (peintures, sculptures, tapisseries…) peut désormais rivaliser avec la visite d’une usine spectaculaire, ou qui produit des objets rares.

 

Le Bulletin des Communes suggère de lire aussi :