Transformer les systèmes alimentaires

0
514
Papas Nativas 800x500 1

Systèmes alimentaires et développement durable étroitement liés.

Paysans entrain de récolter ses pommes de terre
Alimentaires et développement durable

Transformer les systèmes alimentaires : un groupe d’experts internationaux  s’est penché sur le problème. Santé, sécurité alimentaire, changements climatiques ou encore renouvellement des ressources naturelles ; sans transformation des systèmes alimentaires et sans adaptation il ne pourra pas y avoir de développement durable.

Systèmes alimentaires : la solution ?

Divers légumes de saison
systèmes alimentaires et développement durable

Transformer les systèmes alimentaire? Telle est la question que se posent des experts et des chercheurs du Cirad. Ils viennent de lancer un appel. Ils s’inquiètent de ne  pouvoir parvenir aux objectifs de développement durable adoptés par l’ONU en 2015 ainsi que lors de l’Accord de Paris sur le climat. Ce groupe d’experts proposent une stratégie de transition basée sur une transformation profonde des systèmes alimentaires. Sans cette transformation des systèmes alimentaires, il n’y aurait pas de développement durable possible.

Cette stratégie se base sur un constat : le rôle prépondérant de l’agriculture dans le monde. L’agriculture est, aujourd’hui, la principale source d’emplois dans le monde. Des investissements massifs seraient donc nécessaires pour réduire plus efficacement la pauvreté. De même, l’agriculture et ses pratiques sont étroitement liées aux écosystèmes et aux changements climatiques. Enfin, la pauvreté et l’insécurité alimentaire sont souvent causes d’instabilités politiques, de guerres et de migrations. De fait, une agriculture mal maitrisée n’est donc pas une solution ni un modèle ; des modifications s’imposent pour un monde meilleur.

 

Systèmes alimentaires : de la production à la consommation

 Cet appel  devra donc se traduire par des actions destinées à mettre en place une profonde transformation de nos modèles d’agriculture, de production et de consommation. Nos systèmes alimentaires actuels sont devenus obsolètes. Ils devront désormais reposer sur quatre leviers liés au développement durable.

  • Une évolution drastique des modèles de consommation vers une alimentation saine et raisonnée
  • Une plus grande contribution de la production agricole et des filières alimentaires au développement durable
  • Une atténuation du changement climatique générée par de nouvelles pratiques agricoles
  • Un ensemble d’actions visant à la renaissance des territoires ruraux.
Paysans devant leur étale
Produits alimentaires et développement durable

La mise en œuvre de cette transformation devrait permettre de relever les objectifs de développement durable adopté par l’ONU. Ces changements reposent sur un total changement de la gouvernance des systèmes alimentaires. Ils devront s’accompagner d’une volonté affirmée de donner la priorité au développement humain et à la sécurité alimentaire des populations. Cela passe par un nouveau modèle de développement et de consommation équitable. La mise en place de politiques volontaristes devrait pouvoir permettre une telle transformation. Elle s’appuierait alors sur de nouvelles façons de penser, de planifier et de gérer les programmes d’appui à la production, à la consommation, à l’innovation et au développement rural.

Systèmes alimentaires : vers un monde équitable

Ces changements indispensables pourraient ainsi permettre la mise en place de systèmes plus équitables et plus humains. Ils ne seront possibles que s’ils sont mis en place dans le cadre d’un processus de gouvernance au niveau mondial. Traditionnellement et historiquement, ces changements sont la plupart du temps conçus et mis en œuvre aux niveaux local et national mais l’ambition et la dimension universelle de ces transformations ne pourront se traduire par une réussite que dans le cadre d’un véritable processus de gouvernance globale à l’échelle mondiale.