Transmissions de données : Google, Microsoft et Netflix démasqués

0
4697
Cropped Lespionnage Des Utilisateurs De Te Le Visions Connecte Es A Commence

Transmissions de données : un espionnage discret

Des récentes études anglaises et américaines sur les télévisions connectées ont détecté des pratiques cachées. Ainsi, certaines marques de téléviseurs effectuent des transmissions de données personnelles. Ce, à l’insu des utilisateurs. Ensuite, ces appareils connectés fournissent des informations à de très grosses sociétés. Notamment à Netflix, Microsoft et Google.

Des transmissions invisibles

Désormais, on sait que certains écrans intelligents renseignent les grands groupes du numérique. Ainsi, ces sociétés connaissent mieux les habitudes de consommation de nombreux spectateurs. Les marques coréennes Samsung et LG font partie des téléviseurs qui donnent ces informations. De plus, des boîtiers multimédia permettant de regarder des séries servent aussi d’informateurs connectés. Entre autres, ceux de la marque Roku et ceux d’Amazon. La semaine dernière, le Financial Times a révélé ces transmissions de données, totalement cachées. Le quotidien britannique a rapporté deux études spécialisées. L’une faite à Boston, l’autre à Londres. Elles ont identifié des transmissions de données indétectables. Ces révélations recoupent d’autres observations similaires. Elles avaient été dévoilées par des études émanant des universités de Chicago et de Princeton.

Des informations détaillées

Les préférences de certains usagers de télévisions intelligentes sont connues et analysées.
Grâce aux téléviseurs connectés, des transmissions cachées de données ont lieu.

Parmi les informations transmises aux grands groupes du numérique, on trouve les adresses IP des clients étudiés. Celles-ci identifient précisément chaque appareil connecté. Par ailleurs, ce traçage permet parfois de savoir où se trouvent exactement certains terminaux.

Des tests complets

Pour effectuer leurs analyses, les chercheurs ont testé pendant six mois des appareils pris au hasard. A la fois en laboratoire et en conditions réelles. Pour vérifier les transmissions de données, les téléviseurs ont été testés quand ils étaient éteints et allumés. Et pendant que les utilisateurs faisaient un choix ou non. Ainsi, les analystes ont observé que Netflix recevait des informations « […] même si l’utilisateur n’avait pas de compte ». A l’évidence, les données personnelles transmises permettent aux géants du numérique de savoir quels programmes sont les plus populaires. Enfin, la conclusion globale des chercheurs est que près de 70 % des logiciels fournis par les boîtiers multimédia véhiculent des informations privées.

La progression certaine des télévisions intelligentes

Malgré de nombreuses fuites divulguées dans la presse sur les
transmissions de données, les consommateurs continuent de plébisciter les télévisions connectées. De fait, elles sont même aujourd’hui en plein essor. Ainsi, dans les foyers, elles jouent de plus en plus souvent un rôle de centre névralgique multimédia. Celui-ci est directement connecté à Internet. Les plateformes de streaming auxquelles ces téléviseurs permettent d’accéder, comme Netflix ou Amazon Prime, renforcent encore leur attrait. L’un de leurs principaux avantages est de pouvoir télécharger des programmes à volonté. Bientôt, Facebook permettra en plus d’accéder à des jeux utilisant la réalité augmentée. Ce, à l’aide d’un boîtier dédié. Et avec le réseau social, on pourra même discuter en temps réel avec ses proches, grâce à une fonction de chat vidéo.