Travailleurs seniors : des difficultés évidentes pour se faire embaucher

0
4572
Cropped Les Travailleurs Seniors Sont Souvent Discrimine S En France

Travailleurs seniors : une mise à l’écart sous-entendue

Dans un avenir proche, de nombreux travailleurs seniors seront sans doute obligés de rester actifs plus longtemps qu’auparavant. Juste pour s’adapter à l’évolution très probable du système des retraites, fondée sur la moyenne de l’espérance de vie. Or, malgré cette contrainte inévitable, on constate aujourd’hui en France une nette réticence des employeurs à embaucher des seniors.

Un clivage parfaitement intégré

Actuellement, se sentir considérés comme des candidats « de second choix » est habituel pour de nombreux travailleurs seniors. De fait, ils sont légions à penser aujourd’hui qu’ils sont mis sur la touche. Précisément à cause de leur âge. Une situation qui bloque énormément leurs recherches d’emploi. Pourtant, elles sont souvent faites avec sincérité et bonne volonté. Cependant, une très faible proportion de ces recherches attire une vraie considération. Encore moins de bienveillance. Une situation de réel blocage, qu’il faudrait idéalement pouvoir faire évoluer sans tarder.

Un changement à imposer

Repousser l'âge de la retraite devra s'accompagner de plus d'embauches chez les seniors.
La discrimination à l’embauche des seniors va freiner l’évolution du système des retraites.

A l’évidence, il va falloir un jour modifier le système actuel des retraites. Mais pour que cela marche, les recruteurs français vont devoir changer d’attitude. En effet, au-delà de 45 ans, nombre d’entre eux rechignent très souvent à considérer comme valables les candidatures des travailleurs seniors. Une dure réalité, bien connue des professionnels du secteur de l’emploi. On la constate encore plus dans certaines tranches d’âge, identifiées comme « critiques ». Ainsi, les travailleurs seniors français âgés entre 55-et 64 ans ont un taux d’emploi inférieur à celui de la moyenne de l’Union européenne. Selon une récente étude ADP-The Workforce View in Europe, à peine plus de 53 % travaillent, alors qu’ils sont plus de 57 % à être employés dans l’UE. De fait, cette situation de discrimination vécue par les travailleurs seniors dans l’Hexagone sera l’une des complications majeures de la réforme des retraites.

Une enquête révélatrice

L’enquête ADP-The Workforce View in Europe, rendue publique en début de mois, a révélé que plus de 33 % des salariés français ont ressenti une discrimination au travail liée à l’âge. En résumé, bien qu’une amélioration soit observée depuis une dizaine d’années, notamment grâce aux préretraites, les seniors peinent à se faire embaucher. Plus ils dépassent les 60 ans, plus cela se vérifie. Ainsi, en France, dans la tranche d’âge des 60-64 ans, moins de 30 % sont encore d’actifs, contre 42,5 % en Europe.