Tri en Seine : une déchetterie fluviale à Paris

0
2688
une déchetterie fluviale éphémère à Paris
Paris a testé une déchetterie fluviale durant quelques jours au port de Tolbiac.

Une déchetterie fluviale pour éviter les camions

Paris a testé une déchetterie fluviale durant quelques jours au port de Tolbiac. L’objectif de cette initiative s’inscrit dans une démarche de développement durable: il s’agit d’éviter les camions.

Déchetterie et développement durable

Les déchèteries assurent la collecte et le traitement des déchets apportés par les ménages. On y dépose gratuitement les déchets qui ne sont pas ramassés de façon classique. On y trouve donc des déchets recyclables tels que les métaux, les cartons ou les plastiques. Autre fonction, la dépose des déchets verts et des matières organiques destinés à être compostés. Enfin les déchèteries récupèrent des produits consommables, du bois, des encombrants, des huiles de moteur, des gravats et bien d’autres déchets. Tous ces déchets sont ensuite acheminés, selon leur nature, vers les filières de valorisation adaptées. Selon la législation française les déchèteries sont des installations classées pour la protection de l’environnement.

Le Grand Paris teste une déchetterie fluviale

Le Grand Paris a donc testé durant un week-end du mois de juillet une déchetterie fluviale. Une péniche située sous le pont de Tolbiac et d’une capacité de 500 mètres cubes y était amarrée. Ce centre de tri provisoire a permis de collecter l’équivalent de 4 000 poubelles et de 30 camions-bennes. L’expérience concernait essentiellement les 12 e et 13 e arrondissements de Paris. En effet on y trouve de nombreux quartiers d’affaire avec 100 000 emplois, 700 PME-TPE et 60 grands groupes, sans oublier la population. La municipalité de Paris souhaite ainsi sensibiliser et inciter ces acteurs de la vie économique à trier les déchets et leurs encombrants. Cette initiative de déchetterie fluviale s’inscrit dans une véritable démarche de développement durable et a permis à la péniche-déchetterie de transporter les déchets collecter par voie d’eau jusqu’au centre de tri du port de Gennevilliers.

Une solution pour moins de pollution

une déchetterie fluvuiale à Paris
Le Grand Paris a donc testé durant un week-end du mois de juillet une déchetterie fluviale.

La Seine a de très nombreux avantages, notamment en matière de transport. Cette initiative éphémère de déchetterie fluviale permet ainsi de redécouvrir cette voie d’eau. Le fleuve ne sert pas, en effet, seulement au transport des céréales ou des déchets de construction. La Seine peut très bien être utilisée au quotidien et dans le cadre d’une logistique urbaine. Elle permettrait d’éviter la circulation de 100 000 camions par an avec 22,1 millions de tonnes transportées en 2018 dont 4,8 millions de produits valorisables. Les organisateurs de cette opération étudient le bilan économique, carbone et d’acceptabilité de cette déchetterie fluviale. Actuellement 97% des déchets transitent par la route et sont responsables de 3% des émissions de gaz à effet de serre.