Trois dossiers urgents, signalés par la Secrétaire d’État Sophie Cluzel

0
105
dossiers-Sophie-Cluzel-autisme

Trois chantiers considérés comme prioritaires.

Sophie Cluzel, la Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, a mis en avant trois dossiers face à la Commission aux Affaires Sociales, lors de son intervention à l’Assemblée Nationale, ce 25 juillet.

La revalorisation de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)

Sophie Cluzel a informé la Commission qu’elle travaillait sur la question de la hausse de cette allocation, considérée comme prioritaire dans la campagne électorale menée par Emmanuel Macron. À ce sujet, elle a déclaré aux députés : « […] Il faut un minimum de ressources qui soit digne et respectueux des besoins. Aujourd’hui, l’AAH est à 810 euros mensuels, en-dessous du seuil de pauvreté. L’engagement, c’est de la porter à 900 euros. » Elle n’a toutefois précisé aucune date pour la mise en application de cette mesure. Le versement de cette allocation concerne environ 1 million de personnes porteuses d’un handicap, qui sont de surcroît, en majorité, sans emploi. Il faut rappeler que le seuil de pauvreté est aujourd’hui estimé à 1.000 euros par mois.

Une scolarisation mieux accompagnée

Afin d’améliorer la scolarisation des élèves porteurs d’un handicap avant la rentrée, souvent confrontés à un manque de places, Sophie Cluzel a annoncé qu’un Comité de pilotage avait été constitué, avec la participation du ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer. Ce Comité a pour but d’augmenter le nombre de places prévues « dans les dispositifs collectifs de scolarisation », ainsi que les effectifs d’accompagnants spécialisés, car près de 45 % de ces élèves en ont besoin. Or, malheureusement, « […] beaucoup sont à l’école sans accompagnants, un sujet qui inquiète les parents. » Experte dans ce domaine, Sophie Cluzel ayant été Présidente de la Fédération Nationale des Associations au Service des Élèves Présentant une situation de Handicap (FNASEPH), la Secrétaire d’État demande qu’on entame dès que possible, pour remédier à cette situation de carence, « […] le chantier de rénovation de la professionnalisation des accompagnants ».

Une prise en charge plus adaptée de l’autisme

Concernant la prise en charge des Troubles du Spectre Autistique (TSA), qui concernent environ 650.000 enfants et adultes, Sophie Cluzel a pointé du doigt le retard pris par la France dans ce domaine. Des améliorations devront être apportées sur cette question par le biais du 4e Plan Autisme, qui devrait être lancé au cours de l’année prochaine. Ce nouveau plan s’appuiera sur cinq thèmes majeurs : la scolarisation des enfants porteurs d’autisme ; la prise en charge précoce de ce trouble ; l’assistance sociale et professionnelle apportée aux adultes touchés par ce handicap ; la recherche médicale effectuée sur ce trouble ; et une meilleure prise en compte de la situation des familles touchées par l’autisme. Sur ces thèmes, Sophie Cluzel devrait faire un nouveau bilan aux députés au cours du mois de septembre prochain.

Pour plus d’informations sur l’activité de la FNASEPH, consultez le site : http://fnaseph.fr.