Trottinette électrique : sympathique, mais avec une bonne assurance

0
534
trottinette-électrique-assurance

Trottinette électrique : penser à éviter tout risque inutile.

L’offre en matière d’engins de déplacement personnel s’élargit de plus en plus. Pour évoluer autrement en ville, ces moyens de locomotion séduisent une population urbaine variée, tentée par ces nouvelles solutions. Plus rapides que la marche, ne nécessitant pas de permis, utiles pour éviter les bouchons, ils possèdent de nombreux atouts. Sans parler du choix : trottinette électrique, gyropode, hoverboard, skateboard, monowheel… Chacun peut y trouver son bonheur, pour profiter d’une approche plus ludique du macadam, à condition de bien s’assurer auparavant.

trottinette-électrique-assuranceAmusants et innovants, ces divers moyens de locomotion sont attirants, mais pas sans risques. Actuellement, leur usage bénéficie d’un flou juridique qu’il est prudent de limiter en ayant une bonne protection. La seule contrainte connue pour l’instant est l’âge minimum légal pour pouvoir y accéder, qui est de 14 ans. Cependant, dès qu’on circule avec un engin motorisé, et certains de ces nouveaux produits le sont, il faut savoir qu’une assurance en responsabilité civile est obligatoire. En cas de dommage causé à un tiers, elle sera le seul recours efficace. Il est possible que cette protection soit déjà incluse dans l’assurance habitation, légalement obligatoire, que chacun doit souscrire, mais il est préférable de le vérifier. En effet, cette clause est variable suivant les compagnies d’assurances. Comme il n’existe pas encore de réglementation claire dans ce domaine, les assureurs proposent des couvertures très différentes. Par exemple, dans son contrat multirisque habitation, la MAIF intègre bien une responsabilité civile étendue à ces moyens de locomotion individuelle. Mais tous les assureurs ne garantissent pas forcément ce type de risques. Il convient donc de le vérifier au préalable, quitte à prendre une assurance spécifique supplémentaire.

Il est également utile de savoir qu’une trottinette électrique n’est normalement pas autorisée sur la route. En effet, elle n’est pas assimilée à un vélo, qui lui, au contraire, doit rouler dessus. D’une manière générale, on ne doit pas rouler sur un trottoir à une vitesse supérieure à 6 km/heure. Par ailleurs, les utilisateurs de trottinettes doivent traverser sur les passages protégés, et respecter les feux, comme s’ils étaient des piétons.