« Tynkle » : une application pour se faire dépanner en informatique

0
255
tynkle-depannage

« Tynkle » : un moyen simple de contacter des spécialistes. 

Votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette numérique vous causent un souci ? Vous pouvez maintenant vous tourner vers l’application « Tynkle » pour vous faire assister par un particulier.

tynkle-depannageLancée par une start-up française du même nom et inaugurée début novembre, « Tynkle » permet d’obtenir une assistance informatique rapide, voire un dépannage en ligne. Elle compte déjà environ 2.000 usagers, qui sont, il est vrai, pour le moment, souvent des dépanneurs professionnels. Sa présentation est aussi claire que sa fonction. Elle annonce qu’elle est la : « […] première application mobile exclusivement dédiée à l’entraide informatique entre particuliers. » Une logique de fonctionnement qui s’inscrit, tout comme d’autres services actuels (hébergement, transport) dans le principe de l‘économie collaborative, de plus en plus répandue. Ainsi, les utilisateurs ayant besoin d’un conseil ou d’un dépannage informatique peuvent se mettre facilement en relation avec un dépanneur. Cette application fonctionnant sur le système d’exploitation iOS est d’une utilisation simple. Lorsqu’on s’inscrit, il suffit de spécifier si l’on est « dépanneur » ou « dépanné », puis de préciser le type de matériel sur lequel on rencontre un problème : PC, Mac, ordinateur portable ou de bureau, tablette, smartphone… On saisit ensuite le système d’exploitation auquel on est soumis (Windows, Android, iOS) et le motif de sa demande (conseil d’utilisation, réparation de pièce, etc.). Grâce à « Tynkle », les « dépanneurs » peuvent compléter leurs revenus ponctuellement, et les « dépannés » trouvent une solution rapide à leur problème, et ce à moindre coût.

Le mode de fonctionnement de l’application obéit à un principe simple : l’argent n’est versé par le « dépanné » que si son appareil est réparé. Très concrètement, le déroulement d’un dépannage type est le suivant : une fois la date de dépannage fixée, le « dépanneur » ouvre l’application au moment convenu, ce qui valide que la prestation a commencé. Le « dépanné » reçoit ensuite un message qui lui demande de confirmer que sa réparation a bien été effectuée. En cas d’échec, il ne paye rien.

De son côté, l’application perçoit une commission sur la transaction réalisée entre les particuliers. Il est prévu que « Tynkle » soit bientôt utilisable sur Android. Par ailleurs, les fondateurs cette start-up souhaitent dans un second temps développer des partenariats avec les boutiques qui fournissent les pièces nécessaires aux réparations.

Pour télécharger « Tynkle » : http://itunes.apple.com