Voir l’océan et les grands lacs en se promenant à vélo

0
276
océan-lacs-vélo

Un long périple rafraîchissant.

Située entre Roscoff et Hendaye, la véloroute EV1, baptisée la « Vélodyssée », part du sud-ouest de l’Angleterre et longe l’Atlantique jusqu’à la côte basque.

océan-lacs-véloSituée entre Roscoff et Hendaye, la véloroute EV1, baptisée la « Vélodyssée », part du sud-ouest de l’Angleterre et longe l’Atlantique jusqu’à la côte basque.

Classée comme étant la plus longue véloroute de France, elle s’étend sur plus de 1.200 kilomètres. Son itinéraire particulier permet d’effectuer un parcours particulièrement tonique, parfois iodé, et en tous cas très naturel. Remarquablement bien balisée de bout en bout, parsemée d’hébergements attirants, propices aux coups de coeur, elle incite aux longues échappées itinérantes, faites en couple ou en groupe.

En empruntant l’itinéraire de la « Vélodyssée », on peut visiter de nombreux sites stratégiques spectaculaires, comme celui de la dune du Pilat. On peut ensuite serpenter sur les agréables pistes cyclables des Landes, qui permettent de profiter de plusieurs forêts, de marais sauvages totalement préservés, et au passage de jouir de la vue de nombreux lacs. Ces derniers se prêtent à des haltes vertes très ressourçantes, et à des pique-niques à l’ambiance champêtre. Certains de ces lacs permettent de se livrer à des activités d’eau, comme le ski nautique, le canoë ou même la voile. Par beau temps, quand on est prudent et bon nageur, on peut aussi s’y adonner aux plaisirs incomparables de la baignade.

Ce parcours traverse de fameuses stations landaises, comme celle de Biscarrosse et de Mimizan. On peut ainsi, grâce à des routes peu éprouvantes, se plonger dans l’ambiance éminemment sympathique et traditionnelle des villages de Saint Julien-en-Born, de Léon et de Contis, qui sont régulièrement animés, tout au long de l’année. Comme on le voit, la « Vélodyssée » ne manque vraiment pas de charmes !