La société Microsoft a décidé de s’associer à la Station F

0
144
microsoft-station f

Un nouveau partenaire de choix.

Microsoft rejoint la Station F, l’incubateur numérique mis en place par Xavier Niel à la Halle Freyssinet. La multinationale américaine marque ainsi sa volonté d’investir en France dans les start-up qui travaillent dans le secteur de l’Intelligence Artificielle.

Avec Microsoft, la structure mise en place par Xavier Niel intègre évidemment un partenaire de poids. Après avoir séduit Facebook en début d’année, puis Numa, la Station F peut désormais compter, depuis le 20 juin, sur un nouvel associé stratégique, désireux de soutenir les start-up regroupées dans cette pépinière de talents. Dans un récent communiqué, l’entreprise américaine a annoncé qu’elle souhaitait se développer dans le domaine de l’Intelligence Artificielle, en proposant aux sociétés naissantes une double fonction : « […] celui de catalyseur pour constituer une communauté innovante autour de l’Intelligence Artificielle, ainsi que de mentor technologique et business auprès des 1.000 start-up présentes. »

Particulièrement enthousiaste et élogieuse à propos de l’avenir de la Station F, qu’elle salue comme « plus grand campus de start-up au monde », Microsoft reconnaît que la France est une « terre d’excellence numérique par la qualité de ses chercheurs et de ses ingénieurs ». En se positionnant comme mentor de Station F, Microsoft a pour ambition de « faire rayonner les champions français de l’Intelligence Artificielle dans le monde ». Pour preuve de ses intentions, Microsoft va travailler en partenariat avec l’Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA), en s’appuyant sur cinq des start-up de la communauté les plus aguerries en matière de développement commercial. Pour dynamiser l’activité de l’incubateur, Microsoft souhaite organiser sur place des rencontres quotidiennes et des conférences sur des thématiques commerciales, ainsi que sur la prévention contre le piratage informatique.