Pour rendre le plaisir des vacances accessibles à tous

0
121
unapei-aides-vacances

Une aide qui répond à un besoin.

L’UNAPEI et l’ANCV se sont associées pour promouvoir l’Aide aux Projets Vacances, destinée à aider financièrement les personnes handicapées mentales et leurs familles à partir en vacances.

unapei-aides-vacances

Ce partenariat, créé en 2009, a pour objectif de rendre les vacances accessibles à chacun. Cette initiative tient à faciliter ce moment particulier, dont les personnes handicapées ont particulièrement besoin. Souvent mises à l’écart d’activités très quotidiennes, les personnes porteuses d’un handicap ont encore plus besoin que les valides de créer des liens sociaux. Pour elles, ces contacts sont fondamentaux en terme de développement. Or, ils sont souvent plus aisés à créer durant la période des vacances, d’où cette initiative conjointe de l’UNAPEI et de l’ANCV, qui favorise l’accès aux départs en vacances. L’aide apportée donne la possibilité de ne plus aborder les vacances comme un luxe ou un privilège, réservée à une classe aisée. Cet apport financier est accessible à toutes les tranches d’âge, des enfants aux seniors. Il permet de partir seul, dans un lieu adapté, ou en famille.

Pour avoir accès à ce soutien, les personnes et leurs familles doivent s’adresser à une association locale qui est membre de la Fédération UNAPEI. Ainsi, elles pourront se mettre en contact avec un « référent vacances », dont la fonction est de centraliser toutes les demandes de départs. Ces personnes, qui peuvent être des professionnels ou des bénévoles, proviennent des associations liées au handicap ou des établissements médico-sociaux qui sont gérés par les associations. Ainsi, elles sont les interlocuteurs attitrés qui représentent l’UNAPEI pour gérer les dossiers et l’attribution des aides allouées.

Le barème des aides prévues dépend de plusieurs facteurs. Notamment du fait que le demandeur soit ou pas adhérent à une association membre de l’UNAPEI. La durée du séjour envisagé modifie aussi le montant de cette aide. Celle-ci peut atteindre un plafond de 600 euros, et peut financer jusqu’à 80 % du montant du projet. L’accès à cette aide est aussi assujetti au niveau des ressources de la personne et de sa famille, et du coût journalier du séjour.