Les abonnement français au Très Haut Débit : déjà 1 sur 5 !

0
150
abonnements-thd

Une évolution prometteuse.

L’ARCEP, le régulateur des Télécoms, a établi le bilan du déploiement du réseau Très Haut Débit fixe en France, ainsi que du total des abonnements qu’il a aujourd’hui atteint.

abonnements-thdÀ ce jour, grâce aux différentes analyses sur le terrain qui ont été menées, on connaît les chiffres du déploiement de la fibre optique en France pour le deuxième trimestre 2017. Bien que ces données soient encore provisoires, elles indiquent cependant la tendance de l’évolution du Très Haut Débit dans l’Hexagone, par rapport à ce qu’il était au premier trimestre. Ce n’est que plus tard que l’ARCEP pourra donner des statistiques définitives, en fin d’année. D’ici là, l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes a pu observer lors de son étude que « […] la croissance du nombre d’accès à Très Haut Débit continue de progresser, et cette progression s’intensifie sensiblement. » Selon les mesures réalisées et arrêtées fin juin, l’ARCEP a comptabilisé environ 6,2 millions d’abonnements ayant adopté le Très Haut Débit. Ce total inclut différentes technologies, à savoir : la fibre optique, le VDSL2, le satellite WiFi, et la carte SIM 4G à usage fixe. Dans cette avancée, la fibre optique occupe la place de tête et fait figure de « locomotive ». À elle seule, elle totalise plus de 2,6 millions d’accès reliant des logements, ce qui représente une croissance globale de 215. 000 en un trimestre. Il faut rappeler qu’au premier trimestre 2017, ce total se situait un peu au-dessous de la barre des 2,5 millions. Par ailleurs, en date de la fin juin, plus d’un cinquième des abonnements Internet actifs avaient déjà opté pour la technologie du Très Haut Débit. L’ARCEP a calculé que 16,7 millions de logements étaient éligibles au Très Haut Débit, soit pouvant bénéficier d’une vitesse de 30 Mbit/s. Sur ce total, 12,6 millions vont atteindre un débit supérieur de 100 Mbit/s. Concernant les logements raccordés à la fibre, tous atteindront les 100 Mbits/s. Par contre, les foyers qui seront connectés à des réseaux à terminaison en câble coaxial ou en cuivre auront des débits inférieurs.