Vincent Vinel : un malvoyant se fait une place à la télévision

0
147
vincent vinel

Une nouvelle émission après « The Voice ».

Vincent Vinel, malvoyant, a été révélé par l’émission « The Voice ». Il continue aujourd’hui son aventure télévisuelle en co-animant aux côtés de Nadège Beausson-Diagne le magazine « Faut pas pousser », sur la chaîne Numéro 23. Ce chanteur-pianiste, qui a commencé à jouer à l’âge de 5 ans, prend ainsi la suite de Bruno de Stabenrath, son prédécesseur.

Ce programme, prévu en huit épisodes inédits de huit minutes chacun, inauguré en juin dernier, a pour objectif de sensibiliser le grand public aux problèmes quotidiens qu’affrontent les personnes en situation de handicap. Le thème du premier numéro abordait, à l’occasion d’une promenade dans la capitale, les difficultés visuelles que rencontrent les personnes malvoyantes, notamment en raison du manque de marquage de nombreuses portes vitrées, ou la présentation inadaptée des menus dans les restaurants.

Le jeune homme de 20 ans, malvoyant depuis sa naissance, s’était fait remarqué dès qu’il s’était présenté lors de sa participation au télé-crochet « The Voice », en déclarant simplement que dans la vie, il ne faisait rien. Cependant, loin d’être dépressif, il avait aussi précisé que son handicap était compensé par un don particulier qui lui permettait d’être heureux, celui d’avoir l’oreille absolue. Cette capacité rare d’entendre avec une grande précision n’importe quel morceau de musique, et de pouvoir le reproduire instantanément, fait de lui, selon ses propres termes, « un super-héros de l’oreille ».

Après avoir tenté d’intégrer le Conservatoire, duquel il a été rejeté à cause de la difficulté pour les professeurs de lire le braille musical, Vincent Vinel a choisi d’avancer par ses propres moyens. Il a donc décidé de jour du piano et de chanter dans les gares parisiennes. Ses vidéos mises sur YouTube ont rencontré un énorme succès, et ont attiré l’attention sur lui. Ce succès atypique lui a permis de créer un collectif avec deux amis : « Gare à nous ». Après « The Voice », le jeune artiste présente maintenant une émission dans laquelle il doit relever, avec l’animatrice Nadège Beausson-Diagne, différents défis du quotidien, comme assister à une exposition, conduire une voiture de luxe, ou faire ses courses. Il devient ainsi un ambassadeur efficace de l’accessibilité, qui compte bien « créer une prise de conscience chez les professionnels et militer avec humour pour un meilleur partage de l’espace public. » Vincent Vinel agit donc, grâce à sa notoriété, en faveur d’une meilleure considération de la place occupée par les personnes handicapées dans la société.

Pour voir et revoir l’émission « Faut pas pousser » en streaming : http://www.tv-replay.fr/11-07-17/faut-pas-pousser-numero-23-replay-12071699.html.