Volailles, agneaux, bovins et foie gras : l’élevage seine-et-marnais

0
206
volailles-agneaux-élevage

Une pratique ancestrale.

Bien que l’agriculture soit devenue aujourd’hui la production majoritaire en Seine-et-Marne, une solide tradition d’élevage perdure sur ses terres, qui contentera de nombreux gourmets.

volailles-agneaux-élevageBien que l’agriculture soit devenue aujourd’hui la production majoritaire en Seine-et-Marne, une solide tradition d’élevage perdure sur ses terres, qui contentera de nombreux gourmets.

Pour les amateurs de viande saine, la marque déposée « Les Bovins d’Île-de-France », inscrite à l’INPI (Institut National de la Protection Industrielle), garantit aux consommateurs un bétail ayant bénéficié d’un élevage traditionnel de qualité. En effet, cette appellation est encadrée par un cahier des charges précis et contrôlé. Les éleveurs qui accèdent à ce label respectent tous des méthodes traditionnelles, produisant une viande mûre, provenant d’animaux adultes. Ces derniers sont nourris exclusivement avec des produits issus de la ferme. Leurs aliments sont principalement constitués de pulpe de betterave, de tourteaux de soja, de luzerne et de céréales. La qualité de cette viande, appréciée des connaisseurs, est vérifiée par la maison de l’élevage, située à Le Mée-sur-Seine, près de Melun, en Seine-et-Marne.

Une autre appellation est réservée à l’agneau : « L’agneau grand cru Île- de-France ». Pour en bénéficier, les viandes qui accèdent à ce label doivent provenir d’un élevage traditionnel, effectué en plein air ou dans une bergerie. Bien que les bergeries à l’ancienne soient devenues rares de nos jours, les éleveurs qui méritent l’appellation « Agneau grand cru » ont su préserver une qualité réelle, en nourrissant leurs brebis avec de l’herbe et des fourrages produits uniquement dans leurs fermes. Les agneaux qui s’y trouvent peuvent aussi s’alimenter, en plus du lait de leur mère, avec un complément alimentaire appelé « mélange fermier ». Le respect de ce cahier des charges exigeant garantit une viande particulièrement savoureuse, vendue uniquement dans des boucheries artisanales.

Dans un département connu pour la qualité de son blé et de ses céréales, l’élevage de volailles fermières coulait de source. Les poulets et les poules nourris dans les règles de l’art en Seine-et-Marne sont donc réputés pour offrir aux consommateurs une chair succulente, d’une saveur reconnue. Les œufs produits par ses volailles élevées sans contraintes sont également d’une qualité irréprochable. L’excellent foie gras de canard, nourri au maïs, des producteurs seine-et-marnais n’est pas non plus à dédaigner, en raison de son goût raffiné.