Le cyclotourisme : une tendance française qui s’affirme

0
97
cyclotourisme

Une pratique de plus en plus populaire.

Le cyclotourisme, ou vélotourisme, est une tendance qui se développe fortement en France. Pour y répondre, de nouveaux itinéraires ont été aménagés ou ajoutés. Ainsi, 830 kilomètres de parcours ont été créés au cours de l’année 2016, ce qui porte désormais à 13.600 kilomètres le réseau disponible, très varié, prêt à accueillir les adeptes de ce mode de loisir.

On estime que le cyclotourisme a généré 9 millions de séjours au cours de l’année écoulée, ce qui représente un chiffre d’affaires proche des 2 milliards d’euros. Cette pratique a véritablement pris son essor en France en 1998, avec la validation d’un schéma national. Depuis cette date, le vélotourisme s’est sans arrêt développé, s’appuyant sur un vaste réseau de voies vertes et de véloroutes. Certains de ses itinéraires sont devenus célèbres, comme le fameux Tour de Bourgogne, le trajet de la Loire à vélo, ou encore la « Vélodyssée », située sur le littoral Atlantique, ou encore le Paris-Strasbourg. Il existe des parcours pour toutes les envies, dans toutes les régions, de durées et de difficultés variables. Par exemple, en Île-de-France, les amateurs de trajets courts peuvent emprunter le circuit qui relie la Capitale à Sceaux, ou celui qui va de Meudon à Versailles. Pour les plus aguerris, qui ne craignent pas d’affronter les kilomètres, il existe des trajets paneuropéens, prévus entre Paris et Londres, ou encore qui relie la Norvège à l’Espagne, la route « Scandibérique ».

D’après une étude réalisée par la Direction générale des entreprises, le volume des séjours centrés sur le cyclotourisme a progressé de 43 % entre 2012 et 2014, portant environ leur chiffre à 4.000. L’année dernière, le nombre global total des séjours organisés autour de la pratique du vélo a été estimé à près de 8,3 millions. Parmi ces séjours, 40 % se déroulent sur le littoral. Cette forme de tourisme entraîne chaque année une utilisation croissante d’autres moyens de locomotion annexes, comme le réseau ferroviaire. Ainsi, en 2016, les cyclotouristes ont effectué plus de 68.000 réservations dans les TGV et les trains grandes lignes. Ce chiffre représente une progression de 12 % par rapport à l’année précédente. Pour recevoir tous ces pratiquants, souvent passionnés, 69 départements comptent aujourd’hui des lieux labellisés « Accueil Vélo », soit 12 départements de plus qu’en 2015. Cela constitue un maillage de plus de 2.650 endroits dédiés au cyclotourisme dans l’Hexagone.