Favoriser au plus tôt la scolarisation d’un enfant handicapé

0
286
handicapé-scolarisation

Une première étape d’intégration.

Les démarches d’inscription scolaire d’un enfant handicapé sont possibles dès l’âge de trois ans. Elles peuvent s’effectuer auprès de la mairie ou de l’école maternelle de son quartier, qui devient ainsi son établissement de référence, qu’il s’y rende ou pas en tant qu’élève.

handicapé-scolarisationPermettre à un enfant d’aller dans une école maternelle, même à temps partiel, permet d’évaluer ses besoins et ses possibilités en matière de scolarité. Pour un enfant handicapé, les avantages de la scolarisation, individuelle ou collective, en milieu ordinaire ou pas, sont nombreux. Ils présentent différentes caractéristiques. Souvent, ces types de scolarisation bénéficient du soutien d’un service d’accompagnement ou de soutien scolaire. Notamment, celui du Service d’Education Spéciale et de Soins à Domicile (SESSAD). Par ailleurs, l’enfant peut obtenir l’assistance d’un Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS). Dans le cas d’une scolarisation collective dans des classes spécialisées, celles-ci accueillent généralement des effectifs réduits et des cours aménagés, dont la pédagogie a été adaptée. Ces structures peuvent prendre la forme de Classe d’Intégration Scolaire( CLIS) ou d’ Unité Pédagogique d’Intégration (UPI). Leurs horaires peuvent y être flexibles. Le rôle des Auxiliaires de Vie Scolaire est d’accompagner les élèves handicapés, afin de les aider à mieux s’intégrer dans un contexte collectif, dans des classes ordinaires ou spécialisées. L’UNAPEI et l’ensemble de ses associations travaillent dans le sens d’une intégration des élèves handicapés au sein des écoles ordinaires. La Fédération développe des outils qui permettent que ces établissements s’adaptent aux enfants handicapés, pour qu’ils y soient considérés comme des élèves à part entière et qu’ils y développent un apprentissage constructif.